Antiracisme

À Bondy, dans la nuit du 25 au 26 mai, Gabriel Djordjenic est interpellé par des policiers après avoir tenté, semble-t-il, de voler un scooter avec un autre jeune

Nous le relations dans notre précédent article1 : la préfecture des Pyrénées-Orientales, réponda
À travers tout le pays, plus de 200 organisations et 300 personnalités appellent à une journée d’actions le samedi 30 mai : « Ces exigences de justice et d’égalité sont aussi d’impérieuses nécessités sanitaires hors desquelles tous les discours contre la propagation du coronavirus sont vains.
Le coup de pression de la préfecture de police n’a pas marché. La Marche des Solidarités n’annulera pas la manifestation prévue à Paris le 30 mai pour la régularisation des sans-papiers, la fermeture des centres de rétention et des logements décents pour touTEs.
Qu’il s’agisse du confinement ou du déconfinement, il y a de nombreux exemples qui montrent que l’urgence sanitaire et la protection des populations ne sont pas l’impératif majeur du pouvoir. D’où, pour dire le moins, ses inconséquences et atermoiements.
Le 1er mai, journée internationale des travailleurs, nous apprenons que 4 jeunes majeurs isolés de la Vienne ont reçu récemment une OQTF (obligation de quitter le territoire français). 
« Le racisme n’a pas sa place dans la police républicaine. » Telle a été la réaction du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, dans la soirée du 26 avril, quelques heures après la diffusion, sur Twitter, par le journaliste Taha Bouhafs, d’une vidéo de violences policières dans laquelle
Alors que toute l’attention est focalisée sur la lutte contre le Covid-19 et ses conséquences catastrophiques, l’État continue sa politique raciste et son entreprise de démantèlement des droits démocratiques.
Entretien. Les migrantEs font partie des populations les plus durement frappées par les politiques mises en place par les gouvernements dans le cadre de la crise sanitaire et sociale provoquée par l’épidémie de coronavirus.
Aux frontières comme à l’intérieur de l’Union européenne (UE), la politique raciste des États contre les migrantEs ne désarme pas.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Antiracisme