commerce

Les livreurEs en colère de différentes plateformes (UberEat, Deliveroo, Foodora) avaient appelé à une semaine de mobilisation du 8 au 15 juillet, dernière semaine de la Coupe du monde.

Manifestation insolite, jeudi 6 juin, dans les beaux quartiers, entre la rue de la Paix et la place de la Concorde... Une centaine d’employéEs de quelques palaces parisiens défilent avec drapeaux de la CGT et de la CNT entre l’hôtel Park Hyatt Paris Vendôme et le Crillon.
À Uzès (30), à la fin de nombreux contrats précaires, trois intérimaires d’Haribo – Jimmy, Sylvain et Jilali – ont décidé d’attaquer la direction de l’usine devant les prud’hommes de Nîmes en 2013. 
Vendredi 4 avril, le Conseil constitutionnel, saisi par le parfumeur Sephora, a déclaré conforme à la Constitution la loi relative au travail de nuit.
Condamnée à plusieurs reprises pour atteinte au droit syndical et de grève, l’enseigne de restauration rapide fait de nouveau parler d’elle. Le 13 février dernier, le délégué syndical SUD était convoqué pour un entretien préalable au licenciement.
Le 12 février dernier, le Conseil d’État, saisi par les Fédérations CGT, FO, SUD et UNSA du commerce, a suspendu le décret autorisant le travail dominical dans la bricolage.
Depuis cet automne, les salariéEs de la Redoute multiplient les débrayages, journées de grève et manifestations pour lutter contre le plan de licenciement qui prévoit la suppression de près de 1 200 emplois sur les deux sites de Roubaix et Wattrelos (sur 2 500 salariéEs que compte l’entrepris
Selon les services de Bercy, depuis 2009, plus de 2,2 milliards d’euros ont été transférés directement au Luxembourg et en Suisse sans que McDonald’s France n’ait payé sur cette somme ni la TVA ni l’impôt sur les bénéfices…
C’est fait ! Les fédérations du commerce CGT, FO, SUD et UNSA ont saisi le Conseil d’État suite au décret scélérat autorisant l’ouverture dominicale des magasins de bricolage. Elles comptent bien faire suspendre ce dernier après l’audience prévue le 6 février.
Sous prétexte d’aller vers une « société qui s’adapte en gardant ses valeurs », le gouvernement s’appuyant sur le rapport Bailly, entérine et aggrave les possibilités d’ouverture des magasins le dimanche. Des ouvertures, aujourd’hui illégales ou dérogatoires, sont autorisées jusqu’en 2015.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à commerce