commerce

En 2012, les femmes de chambre du Campanile de Suresnes obtenaient la première victoire importante puisque la grève a permis de mettre fin à la sous-traitance dans un hôtel. Les grèves se sont multipliées dans les hôtels de luxe : Park Hyatt Vendôme, Hyatt Madeleine, W opéra, L’hôtel du colle

Un rassemblement contre l’implantation d’Amazon a eu lieu à Annecy-Seynod dimanche 2 février, avec 200 personnes sous une pluie battante.
Alors que la mobilisation sur les retraites perdure, les licenciements en série se poursuivent dans le commerce.
Éditions Syllepse, 152 pages, 8 euros.
Depuis le début de la mobilisation contre le projet de « réforme » des retraites, il est mis l’accent sur la mobilisation des salariéEs des transports.
Depuis le 8 octobre, près de la moitié des employéEs du magasin Nike des Champs-Élysées sont en grève, pour l’application du Code du travail, l’amélioration des conditions de travail et l’augmentation des salaires.
 « Nous vous notifions par la présente la résiliation de votre contrat de prestation de services souscrit le 28/11/2018.
Carrefour, Auchan, Castorama, New Look… La litanie des plans sociaux dans le commerce s’allonge à nouveau, y compris pendant l’été, au travers de deux entreprises emblématiques dans leur secteur d’activité respectif, à savoir Conforama et Tati.  
Les femmes de chambre de l’hôtel NH collection à Marseille, salariées de l’entreprise Elior, n’en démordent pas. Elles veulent la victoire, un point c’est tout !
1900 emplois supprimés – soit 20% des effectifs totaux ! C’est l’hécatombe sociale qu’a annoncée lundi la direction de Conforama pour 2020 dans le cadre de son plan de « transformation profonde et nécessaire » en vue de « réduire ses pertes et revenir à l’équilibre ».

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à commerce