Chine

La victoire écrasante de l’opposition aux élections locales de Hong Kong, le 24 novembre, peut être considérée comme un référendum concernant à la fois le gouvernement de Hong Kong et celui de Pékin.

Par Vincent Sung. 
Hong Kong est le théâtre d’une mobilisation massive pour le droit d’élire librement le chef de l’exécutif. Une mobilisation dont les enjeux sont profonds.
La Chine n’est pas un « pays émergent » mais une puissance émergée. Elle n’est pas un « sous-impérialisme » assurant l’ordre dans sa région, mais un impérialisme en constitution. La nouvelle bourgeoisie chinoise vise à jouer dans la cour des plus grands.
Dossier réalisé par Pierre Rousset
La grève de l’usine de chaussures Yue Yuen de Dongguan dans le sud-est de la Chine (qui fabrique pour Nike, Adidas, etc.) a concerné plus de 30 000 ouvrières et ouvriers (les femmes y sont majoritaires).
Xi Jinping, président chinois, est arrivé en France le 25 mars pour une visite de trois jours se concluant par une fastueuse réception à Versailles. Il inaugurait un tour européen incluant l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas.
Han Dongfang, avec la collaboration de Michaël Sztanke, « Mon combat pour les ouvriers chinois », Michel Lafon, 2014, 290 pages, 17,95 €.
Le 1er mars, 29 personnes ont été tuées à l’arme blanche à Kunming, la capitale du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine. Les autorités dénoncent les « séparatistes ouïgours »…
Une fuite massive de documents confidentiels montre l’ampleur des avoirs placés dans des paradis fiscaux par les proches du pouvoir en Chine.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Chine