Yemen

Depuis 2015, Mohamed Ben Salman, MBS, « l’homme fort » de l’Arabie saoudite, mène une sale guerre au Yémen. 

Des vidéos, exhumées par le collectif de journalistes Disclose, en coopération avec Mediapart, Arte, Bellingcat et la cellule investigation de Radio France, ainsi que le média néerlandais Lighthouse Reports, établissent que des navires de guerre français vendus à l’Arabie saoudite et aux Émirats
« Le gouvernement n’a pas évalué si la coalition dirigée par les Saoudiens avait commis des violations du droit international humanitaire par le passé, pendant le conflit au Yémen, et n’a fait aucune tentative pour le faire ».
Comme une provocation.
Le 15 avril, le nouveau média Disclose révélait des informations, classées « confidentiel défense », concernant l’utilisation des armes françaises dans la sale guerre menée par l’Arabie saoudite et ses alliés au Yémen.
Au Yémen, un enfant meurt toutes les 10 minutes. La pire crise humanitaire du monde, selon l’ONU. C’est le triste bilan des quatre années de guerre lancée par Mohammed ben Salmane (MBS), le nouveau maître de l’Arabie saoudite.
Selon Amnesty International, plusieurs garçons, âgés de 8 à 16 ans, ont été victimes de viols au Yémen. Certains de ces viols ont été commis par des miliciens membres de groupes soutenus par la « coalition internationale » dirigée par l’Arabie saoudite.
La visite de l’envoyé spécial de l’ONU dans le port de Hodeida, en fin de semaine dernière, pouvait laisser augurer d’un début de négociations entre les Houthistes et la coalition menée par l’Arabie saoudite, qui bombarde sans relâche le pays depuis 2015 et a provoqué la pire crise humanitair
Il aura fallu qu’un journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, soit victime d’un sordide assassinat dans le consulat de son propre pays à Istanbul pour qu’enfin les les médias s’intéressent à la guerre menée par l’Arabie saoudite, sous couvert d’une « coalition internationale », contre
D’après l’Unicef, un enfant meurt toutes les dix minutes au Yémen. De faim, de soif, du choléra, mais aussi sous les bombes de la coalition conduite depuis 2015 par l’Arabie saoudite. Onze millions de petits Yémenites ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Yemen