voeux

2017 fut incontestablement l’année Macron, comme représentant d’un pouvoir bourgeois renouvelé et déterminé. Mais les luttes nous montrent cependant une partie de la voie à suivre pour renverser la vapeur.

À quelques millions de voix près, Philippe Poutou n’a pas été élu président de la République. Il n’a donc pas pu présenter ses vœux en direct à la télévision le 31 décembre au soir, et nous avons dû en revanche subir pendant près de 20 minutes la litanie d’Emmanuel Macron.
C’est donc parti pour une nouvelle année qui a inévitablement débuté par les traditionnels « vœux » du président. Du baratin, des grands mots, de fausses grandes idées, des banalités... Juste de quoi nous enfumer pour nous anesthésier, encore et encore...
L’année passée, partout dans le monde, les crises économiques, sociales, écologiques, ont accéléré la montée du discrédit des partis et des hommes/femmes de gouvernement et redessinent la carte des idées politiques.
Cette année encore, Hollande, pour ses derniers vœux, utilise une nouvelle fois le prétexte de la lutte contre le terrorisme pour justifier une véritable fuite en avant. Ici elle est sécuritaire, avec en particulier un état d'urgence sans cesse prolongé. Là-bas, elle est militaire et guerrière.
Ouverte par les attentats de Charlie et de l’Hyper Cacher de Vincennes, l’année 2015 se termine en France par le saccage d’un lieu de culte musulman en Corse.
Les grandes bourses mondiales avaient clôturé 2013 en fanfare : + 26 % pour le Dow Jones, + 57 % à Tokyo, + 18 % pour le CAC40 dans la foulée des deux années précédentes.
Il est vraiment difficile de dire « bonne année ! » en cette rentrée...
La langue de bois des vœux officiels affiche un optimisme de façade pour les classes populaires et des propos rassurants pour les classes dominantes. Elles peuvent avoir confiance, les actes ont précédé les vœux… Tout est et sera fait pour défendre leurs intérêts.
On aimerait bien se souhaiter mutuellement une bonne année 2014… Mais elle commence mal ! TVA, compétitivité, Smic ou chômage, le cocktail est terrible.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à voeux