violences sexistes

Le confinement est arrivé brutalement, après les errements du gouvernement, le maintien des élections municipales, Blanquer affirmant que les écoles ne fermeront jamais… Puis le confinement, accompagné des nouvelles règles de distanciation physique, a modifié profondément et de manière autoritair

Le 13 octobre dernier, Soraya Riffy est invitée sur le plateau de l’émission « Touche pas à mon poste » animé par Cyril Hanouna sur C8. Une émission populaire, en particulier chez les jeunes.
Les violences sont une réalité permanente pour les femmes. Toutes sont par exemple victimes de harcèlement ou de violences dans les transports en commun.
Elle habitait à Valenton (94), elle avait 21 ans et n’a pas survécu aux blessures infligées par son ex-compagnon. Aïssatou est restée six semaines dans le coma à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil, et elle est décédée le 30 octobre.
Le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes vient de publier mercredi 6 octobre un avis sur le viol, et plus largement sur les agressions sexuelles.
Après 47 ans de violences conjugales, Jacqueline Sauvage est condamnée en 2012 à 10 ans de prison pour le meurtre non prémédité de son mari après qu’elle a subi un énième passage à tabac.
Après 47 ans de violences conjugales et d'agressions sexuelles ininterrompues, Jacqueline Sauvage est condamnée en première instance en 2012 à dix ans de réclusion criminelle pour le meurtre non prémédité de son mari après un énième passage à tabac et des menaces proférées à l'encontre d’elle
Dimanche 31 janvier, un communiqué de l’Élysée annonçait la remise gracieuse de peine accordée à Jacqueline Sauvage par le chef de l’État.
La découverte des agissements de Denis Baupin, député écologiste et ex-vice président de l’Assemblée nationale lundi 9 mai au matin nous laisse un goût amer.
L’année 2015 restera pour le mouvement féministe celle des mobilisations massives contre les violences faites aux femmes...

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à violences sexistes