Vietnam

De Jean-Christophe Bailly. Seuil, 72 pages, 10 euros. Jean-Christophe Bailly avait commencé en 2004 la rédaction d’un récit sur mai 68. Il l’a abandonné et publie aujourd’hui les pages alors écrites. 

Kim Thuy, Éditions Liana Levi, 2016, 14,50 euros. 
Les guerres d’Indochine et du Vietnam, menées par la France de 1945 à 1954, puis par les États-Unis de 1955 à 1975, ont suscité plus de 400 films (1).
L’Asie est très tôt devenue le principal foyer des luttes anti-impérialistes. C’est en Europe que les conséquences de la Première Guerre mondiale et de la révolution russe se sont tout d’abord fait sentir.
Refouler les révolutions asiatiques n’est pas le seul objectif de l’intervention US au Vietnam. Derrière Pékin, Moscou est aussi visée. Washington veut en finir avec la configuration des « blocs » qui domine depuis la Seconde Guerre mondiale la scène internationale.
La géopolitique mondiale d’après 1949 (victoire de la révolution chinoise) et 1954 (défaite française) fait du Vietnam le « point focal » de la situation internationale.
L’intervention des États-Unis en Indochine, c’est tout d’abord une escalade militaire sans équivalent en dehors des guerres mondiales...
Cette année 1975, dans la foulée de la victoire vietnamienne, le Mozambique proclame son indépendance (en juin), ainsi que l’Angola (en novembre).
Une grève, fait suffisamment rare dans ce pays pour que l’on s’y intéresse, vient de prendre fin au Vietnam.
Les 13 et 14 mai dernier, de nombreuses émeutes ont éclaté au Vietnam : en cause la politique agressive de Pékin, militaire et économique, qui suscite des réactions croissantes dans la région.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Vietnam