urbanisme

En novembre 2003, l’adjoint au maire de Marseille délégué à l’urbanisme, Claude Valette, déclarait : « On a besoin de gens qui créent de la richesse. Il faut nous débarrasser de la moitié des habitants de la ville.

Quand la mairie de Marseille décide de détruire un lieu de vie des classes populaires.
Entre les aéroports de Roissy et du Bourget, donc sous les trajectoires de leurs avions, subsiste au milieu de l’agglomération dense un triangle de terres agricoles, inconstructible pour des immeubles d’habitation...
Dans une ambiance de victoire, près de 500 personnes se sont rassemblées dimanche 5 juillet dans le parc Georges-Valbon (93). C’était le temps fort de la mobilisation contre le « Central Park » de la Courneuve, « Leparkétanou ».
Il y a quelques jours, Hollande est allé dans le Pas-de-Calais, de Boulogne-sur-Mer à Lens, présenter son plan national de rénovation urbaine, « PNRU 2 », histoire de tenter d’améliorer son image dans l’électorat populaire. Il en faudra un peu plus pour atteindre cet objectif !
La ville est malade de sa pensée, de son inconscience. La ville s’étend non seulement sur le divan mais aussi sur la géographie des plaines et des champs. La ville est grosse, elle étouffe, elle vomit ses déchets sur les plus petites villes. 
Le 7 juin la ville et la préfecture ont fait évacuer un immeuble très insalubre, le 50 Gabriel-Péri, situé en face de celui qui avait connu un incendie meurtrier en septembre dernier. Quelques jours plus tard, c’est au tour du 103 Gabriel-Péri.
La municipalité de gauche d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) a approuvé deux énormes projets qui vont à l’encontre d’un développement urbain harmonieux, écologique et responsable.

Le projet du Grand Paris prévoit de favoriser encore les quartiers d'affaires, en délaissant la population.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à urbanisme