universités

Si bien des personnels des universités, enseignants-chercheurs, ingénieurs de recherche et BIATSS sont mobilisés comme l'ensemble des travailleurs depuis le 5 décembre contre le projet de casse des retraites du gouvernement, depuis la rentrée, la colère s'intensifie dans les facs et les labos.

Le NPA dénonce l'attaque ignoble et lâche subie par les occupantEs de l’amphithéâtre de la fac de droit de Montpellier, occupation votée en Assemblée générale interprofessionnelle et intersyndicale qui s’est tenue après la mobilisation réussie du 22 mars.
Communiqué du NPA Jeunes (suivi d'un communiqué unitaire). L’université du Mirail, à Toulouse, est mobilisée depuis plus de trois mois contre les attaques du gouvernement et la fusion des universités toulousaines.
Depuis plusieurs semaines, la contestation contre la loi ORE et le plan Vidal s’organise et se densifie. En région parisienne, l’université Paris I est à la pointe du mouvement, notamment à Tolbiac.  
L’université du Mirail est en grève depuis maintenant plus de six semaines. Une mobilisation longue, qui témoigne de la détermination des grévistes, tant du côté des étudiantEs que du côté des personnels. 
Macron a décidé de passer une vitesse. Pour commencer 2018, le gouvernement s'est attaqué aux étudiants et aux lycéens avec la loi Vidal et la réforme Blanquer.
Le ministre de l’Éducation nationale a dévoilé, mercredi 14 février, les contours de son « nouveau lycée » et du baccalauréat 2021. Derrière un argumentaire « musclé » se cachent en réalité des changements structurels majeurs de l’éducation nationale.
Avec les attaques à la sauce Macron-Blanquer-Vidal, les dernières pièces du puzzle du démantèlement général du service public de l’éducation sont en train de s’emboîter. 
Au-delà du simple changement d’APB en ParcourSup, la loi sur l’orientation et la réussite des étudiants (loi ORE) prévoit un bouleversement total du premier cycle universitaire. 
Jeudi 15 février, l’Assemblée nationale et le Sénat ont successivement adopté le projet de loi du gouvernement instaurant la sélection à l’université. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à universités