universités

Si bien des personnels des universités, enseignants-chercheurs, ingénieurs de recherche et BIATSS sont mobilisés comme l'ensemble des travailleurs depuis le 5 décembre contre le projet de casse des retraites du gouvernement, depuis la rentrée, la colère s'intensifie dans les facs et les labos.


Communiqué du matin 
Ces motions ont été adoptées par plus de 500 délégués de laboratoires réunis le 12 mars à Paris, à Institut d’Océanographie.

Motion sur les revendications
La réunion des délégués a adopté l’intégralité des points ci-dessous :
Nous étudiant-e-s d’une trentaine d’universités, réunis en coordination nationale à Toulouse les 7 et 8 mars appelons à poursuivre et amplifier la mobilisation en cours contre la casse de l’université publique et de nos diplômes.

Communiqué du soir
Vendredi 6 mars 2009, 19h45 La Coordination Nationale des Universités dénonce une nouvelle provocation du Ministère.
Nouvelle journée d'action, jeudi 5 mars. L’annonce des décrets sur le statut des enseignants-chercheurs et le nouveau dispositif de formation des enseignants a mis le feu aux poudres.
Nous étudiants de 57 universités, réunis en coordination nationale à Angers les 28 février et 1er mars appelons à poursuivre et amplifier la mobilisation en cours contre la casse de l’université publique et de nos diplômes.
La coordination nationalé était réunie Nanterre le 20 février au lendemain de la nouvelle journée de manifestations du 19 (ici la manif à Caen...).

Communiqué du matin
La coordination nationale des enseignants de fac a appelé à la grève, depuis le 2 février, pour exiger le retrait de la réforme du statut des enseigants-chercheurs.
Nous, étudiants de 63 universités réunis en coordination nationale à Rennes les 14 et 15 février, appelons à amplifier la mobilisation sur les universités par la grève réelle et reconductible des étudiants.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à universités