Union Européenne

Mardi matin 21 juillet, la machine médiatique a célébré un « accord historique » transformant l’Union européenne en un espace de solidarité avec mutualisation des dettes et transferts budgétaires.

Fin août, un mini-sommet a réuni Angela Merkel, Matteo Renzi et François Hollande en Italie, sur l’île de Ventotene, lieu symbolique où Altiero Spinelli, journaliste membre du parti communiste, fut déporté par Mussolini et où il écrivit en 1941 son Manifeste pour une Europe unie et libre...
L’Université d’été du NPA donne toujours une grande importance à la compréhension des dynamiques internationales et aux tâches des anticapitalistes face à elles. Cette année, le forum internationaliste avait pour titre : « Main de fer de l’Union européenne, Brexit….
Les responsables de la City étaient allés se coucher confiants après un ultime sondage annonçant la victoire du Remain (« rester » dans l’Union européenne) et alors que Nigel Farage, dirigeant de l’UKIP (Parti  de l’indépendance du Royaume-Uni) et l’un des chefs de file du Leave
Nombre d’analyses de gauche du référendum britannique et de ses résultats mettent en avant la mainmise de la droite conservatrice et raciste sur la campagne en faveur de l’« exit » et la dynamique politique xénophobe qui en résulte.
Un vote de classe... La bourgeoisie européenne et la grande majorité de la bourgeoisie britannique ont fait une campagne acharnée en faveur du « Brimain » (rester dans l’UE).
La victoire du Brexit est une nouvelle illustration de l’incapacité des bourgeoisies européennes et de leurs États à construire l’Europe autrement que comme une vaste zone de libre-échange.
Certains ont présenté le Brexit comme un vote de classe, le vote des exploités et des opprimés contre celui des possédants, de la City et de la grande majorité de la bourgeoisie anglaise, un vote de déstabilisation de l’Union européenne...
« Loin de se montrer solidaire, l’Union européenne s’est érigée en forteresse, au point de laisser à ses frontières des personnes en besoin patent de protection internationale. » Cette prise de position, publiée ce lundi 11 juillet, n’émane pas d’unE révolutionnaire mais porte la signature d’
L’ancien président de la Commission européenne de 2004 à 2014, José Manuel Barroso, vient d’être embauché par un géant de la finance américaine : la banque d’affaires Goldman Sachs.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Union Européenne