UMP - Les Républicains

Professeur d’histoire contemporaine à l’université Rennes 2, Gilles Richard est l’auteur d’une Histoire des droites en France de 1815 à nos jours, parue en 2017 chez Perrin. Nous lui avons demandé son point de vue sur l’éclatement et les divisions actuelles à droite.

L’émission « Quotidien » a révélé, le 16 février, un enregistrement sonore de Wauquiez qui donnait un cours à l’EM de Lyon. Et c’est un feu d’artifice. Au-delà des propos tenus, cette « affaire » montre une fois de plus la division de la droite. Jusqu’à la rupture ?
Depuis l’élection de Wauquiez à la tête des Républicains et la mise en place de la nouvelle direction, les annonces de départs et de mises en retrait sont nombreuses dans un parti en pleine refondation et… implosion.
Laurent Wauquiez a donc été élu à la tête des Républicains avec un score de 74.64% . Une victoire à la Pyrrhus dans une élection désertée par les caciques de la droite tout occupés à préserver leur clientèle, à regarder du côté de Macron ou à attendre des jours meilleurs...
Il n’y aura finalement que trois prétendants pour briguer la présidence du parti Les Républicains en décembre prochain et le suspens risque d’être faible.
Le 11 juillet dernier, Les Républicains ont étalé au grand jour leurs divisions lors d’un bureau politique, dernière péripétie en date de la crise provoquée par leur défaite à la présidentielle et aux législatives.
Jupiter-Macron fait bien les choses ! Du haut de son Olympe, il fait et défait les dieux et réussit un double coup : se construire une Assemblée nationale à sa botte et accélérer l’éclatement de la droite.
À l’issue du second tour de la présidentielle et de la formation du nouveau gouvernement dirigé par l’ancien LR Édouard Philippe, la droite est en déroute mais bien en place au gouvernement.
« Ainsi donc, l’imperdable a été perdu. L’impensable s’est imposé. L’impossible est advenu.
Parmi les candidats à la primaire de droite, Fillon ne partait déjà pas favori. Sa victoire est en partie due au rejet de Sarkozy ex-président trop bling-bling, empêtré dans les affaires, et à celui de Juppé, suspecté de centrisme.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à UMP - Les Républicains