Turquie

Pour la quatrième année consécutive, la marche des fiertés a été interdite dans les rues d’Istanbul, réprimant toujours plus celles et ceux qui ont tout de même manifesté le dimanche 1er juillet.

Le 18 avril, lorsqu’Erdogan a annoncé qu’il y aurait des élections anticipées le 24 juin, tout le monde a été surpris, y compris certains cadres de son propre parti. Mais les résultats des élections ne sont, eux, guère surprenants. 
Le 6 avril, Erdogan affirmait publiquement aux cadres de son parti qu’il n’y aurait pas d’élections anticipées et que les élections auraient lieu en mars 2019. Avant de se dédire.
Annoncé à l’opinion publique turque comme un rapide nettoyage de « terroristes », la guerre du régime turc sur l’enclave kurde d’Afrin en arrive bientôt à son 50e jour, avec le déploiement récent d’unités des forces spéciales de la police.
Le 20 janvier 2018, la Turquie a lancé son assaut contre Afrin, un des trois cantons à majorité kurde du nord-ouest de la Syrie, qui forment une région semi-autonome où les Kurdes prédominent et est connue sous le nom de Rojava.
Plus de deux semaines après le lancement de l’offensive sur l’enclave kurde d’Afrin en Syrie du nord (opération « Rameau d’olivier »), les violents affrontements entre l’armée turque et les forces kurdes du YPG continuent à faire des mortEs et des blesséEs. 
L’offensive turque contre le canton d’Afrin, le troisième canton de la Fédération du nord de la Syrie, n’est en rien une surprise. Le président turc Erdogan claironnait son intention d’attaquer Afrin depuis des mois. 
Samedi 20 janvier, Erdogan a lancé une offensive contre le canton d'Afrin, au nord de la Syrie. Les bombardements intensifs de ce week-end ont déjà causé onze morts et des dizaines de blessés civils.
Samedi 20 janvier, Erdogan a lancé une offensive contre le canton d’Afrin, au nord de la Syrie. Les bombardements intensifs de ce week-end ont déjà causé onze morts et des dizaines de blessés civils.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Turquie