Turquie

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Publié par Alencontre, par DW News. 
« En fait la Turquie pourrait être un pays assez amusant... si l’on n’était pas obligé d’y vivre » : une des nombreuses blagues reflétant à la fois la consternation et l’amusement face au niveau d’absurdité que peuvent atteindre les propos des dirigeants.
Une semaine à peine après la « Marche de la justice » de l’opposition, pour le premier anniversaire de la tentative de coup d’État de juillet 2016, le président Erdogan et son parti ont organisé une commémoration de masse.
« La justice est le pain du peuple… / Aussi indispensable que le pain quotidien / Et comme le pain de tous les jours / le pain de la justice c’est le peuple qui doit le cuire. » (Bertold Brecht dans « Le Pain du peuple »)
Après une Pride sous tension à Kiev – encadrée par l’armée – le 18 juin… à Istanbul, la police a bel et bien tiré avec des balles en caoutchouc sur les manifestantEs, manifestantEs qui voulaient marcher malgré l’interdiction par le gouvernement Erdogan.
Bien qu’Erdogan ait utilisé tous les moyens durant la campagne du référendum constitutionnel, sa victoire a été très étroite. On lira ici l’analyse que nous a fait parvenir un correspondant à Istanbul.
Le 24 août 2016, le gouvernement turc a déclaré que les forces armées turques allaient commencer une opération militaire conjointement avec certaines sections de l’Armée syrienne libre (ASL) en entrant d’abord à Jerablus.
 Déclaration de Sosyalist Demokrasi icin YeniyolSection turque de la IV. Internationale 
Des milliers de manifestantEs scandaient ce slogan, défilant dans les rues des quartiers « oppositionnels » d’Istanbul, d’Ankara et d’Izmir dans la nuit du 16 avril pour dénoncer l’illégitimité des résultats du référendum...

Pages

S'abonner à Turquie