Turquie

Défié par la victoire d’une opposition unifiée à la municipalité d’Istanbul et des mouvements de scission dans son propre parti, le président Erdogan est désormais confronté à une crise de grande ampleur dans ses rapports avec les États-Unis.

Lors du scrutin renouvelé pour la municipalité d’Istanbul du dimanche 23 juin, le candidat de l’opposition Ekrem Imamoglu a affligé un revers cuisant à son concurrent de l’AKP en l’emportant avec 54.2% des voix contre 44.9%.
Alors que de nombreuses mesures progressistes ont été adoptées grâce aux luttes féministes en Turquie, il est particulièrement difficile pour les femmes turques de voir que les pas en avant vers l’égalité femmes-hommes sont remis en question, un par un, par les cercles pro-gouvernement
L’économie turque souffre, surtout depuis l’année qui vient de s’écouler, d’une crise menaçante. D’après les statistiques officielles, l’inflation sur les produits alimentaires a atteint 32 % en avril 2019.
L’AKP, qui se prenait non seulement pour une puissance régionale mais aussi une puissance centrale, avait cru saisir une occasion avec le printemps arabe.
Vainqueur lors de chaque scrutin depuis les législatives de novembre 2015, Erdogan a essuyé un sérieux revers lors des municipales du 31 mars 2019.
Tout d’abord, il est permis de dire que les élections locales du 31 mars en Turquie marquent un déclin du pouvoir du Parti de la justice et du développement (AKP- le parti d’Erdogan au pouvoir) au pouvoir et une augmentation du soutien au Parti républicain du peuple (CHP).
Les pays « émergents » n’échapperont pas aux contradictions du capitalisme financier mondialisé.
Quiconque a visité l’une des grandes villes de Turquie dont Istanbul, se souvient de ces horizons bouchés par des gratte-ciel et les grues qui en construisent de nouveaux.
Le 17 septembre, l’Iran, la Russie et la Turquie se mettaient d’accord pour établir une zone démilitarisée russo-turque dans la province d’Idlib, considérée comme le dernier bastion de l’insurrection syrienne contre Bachar al-Assad.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Turquie