Troika

Tsipras a proclamé le 21 août la fin des mémorandums. S’il s’est attiré les félicitations de dirigeants de la bourgeoisie européenne, dont le commissaire Moscovici, les réactions populaire en Grèce oscillent entre doute et colère. 

Adriano Campos est membre de la direction nationale du Bloc de gauche. Nous lui avons ouvert nos colonnes pour qu’il nous parle de la situation sociale et politique du Portugal, un pays marqués ces dernières années par de puissantes mobilisations contre l’austérité.
Depuis plusieurs mois, des mobilisations secouent l’Europe, en particulier les pays du Sud du continent. Tout est à nous ! y a déjà consacré un dossier il y a quelques semaines (n°198 sorti le 6 juin), ainsi que de nombreux articles. Contre la terrible loi de la troïka — Uni
Les derniers événements au Portugal ont mis à nu les véritables rapports démocratiques et politiques et souligné la fragilité du gouvernement.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Troika