travail des femmes

Ce gouvernement n’a pas honte quand il ose dire que sa réforme va réduire les écarts de retraite entre les hommes et les femmes. 

En effet, quatre mécanismes principaux de la réforme rendent cela tout simplement impossible :

En 2016, le montant des pensions est en moyenne de1 389 euros bruts : 1 739 euros pour les hommes et 1 065 euros pour les femmes. La retraite des hommes est supérieure de 63,3 % à celle des femmes.
Il est généralement admis que la « grande guerre » permit à l’émancipation des femmes de faire un grand pas en avant notamment au travers de l’accès aux emplois occupés majoritairement par les hommes avant guerre.
Vendredi 7 juillet a été publié un rapport du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEFH) : « Santé et accès aux soins : une urgence pour les femmes en situation de précarité ».
Malgré toutes les déclarations et mesures gouvernementales, les salaires des femmes restent inférieurs à ceux des hommes.
En 1918, Pierre Hamp, inspecteur du travail, dénonçait la discrimination salariale à l’égard des femmes travaillant dans les usines de guerre, qui percevaient, pour le même travail, un quart de salaire en moins que les hommes : « Quand cela sera devenu un préjugé démenti par la réalité, la fe
Comme chaque 8 mars, le gouvernement va multiplier les belles déclarations d’intention en faveur des femmes alors que sa politique, de la loi Macron à la destruction des services publics, aggrave les inégalités, la précarité, la double journée...
La crise continue. Malgré les lectures « intéressées » sur la diminution des taux de chômage, elle se poursuit, s'approfondit et semble sans fin.
La période 2008-2009, durant laquelle la crise a fortement touché l’emploi, a révélé, selon les principaux instituts statistiques, un phénomène inattendu.
Dans le secteur privé, hommes et femmes ne sont toujours pas logés à la même enseigne en ce qui concerne leur rémunération. Depuis 2006, l'écart est de 16%, en dépit d'une loi sur l'égalité salariale.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à travail des femmes