travail des femmes

En 2016, le montant des pensions est en moyenne de1 389 euros bruts : 1 739 euros pour les hommes et 1 065 euros pour les femmes. La retraite des hommes est supérieure de 63,3 % à celle des femmes.

Il est généralement admis que la « grande guerre » permit à l’émancipation des femmes de faire un grand pas en avant notamment au travers de l’accès aux emplois occupés majoritairement par les hommes avant guerre.
Vendredi 7 juillet a été publié un rapport du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEFH) : « Santé et accès aux soins : une urgence pour les femmes en situation de précarité ».
Malgré toutes les déclarations et mesures gouvernementales, les salaires des femmes restent inférieurs à ceux des hommes.
En 1918, Pierre Hamp, inspecteur du travail, dénonçait la discrimination salariale à l’égard des femmes travaillant dans les usines de guerre, qui percevaient, pour le même travail, un quart de salaire en moins que les hommes : « Quand cela sera devenu un préjugé démenti par la réalité, la fe
Comme chaque 8 mars, le gouvernement va multiplier les belles déclarations d’intention en faveur des femmes alors que sa politique, de la loi Macron à la destruction des services publics, aggrave les inégalités, la précarité, la double journée...
La crise continue. Malgré les lectures « intéressées » sur la diminution des taux de chômage, elle se poursuit, s'approfondit et semble sans fin.
La période 2008-2009, durant laquelle la crise a fortement touché l’emploi, a révélé, selon les principaux instituts statistiques, un phénomène inattendu.
Dans le secteur privé, hommes et femmes ne sont toujours pas logés à la même enseigne en ce qui concerne leur rémunération. Depuis 2006, l'écart est de 16%, en dépit d'une loi sur l'égalité salariale.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à travail des femmes