Thaïlande

Le roi est mort, vive le roi ? La royauté thaïe légitime le pouvoir en place plus qu’elle ne le possède. Cette fonction risque d’être mise à mal avec l’intronisation du prince héritier.

Le coup d’État militaire en Thaïlande vise à imposer une reprise en main du pays par les forces les plus conservatrices.
Mauvaises filles : « toutes femmes qui se comportent ou qui pensent en dehors des schémas de société imaginés pour les femmes ». Bad Girls : « Any women who behaves or thinks outside the space society maps out for women. » Voici la définition de l’Empower Foundation...
La dissolution du Parlement thaïlandais ne met pas un terme à la crise qui secoue le royaume, car l’opposition ne veut pas de nouvelles élections.
Trois mois après les élections qui lui ont assuré une victoire écrasante, Yingluck Shinawatra1, dirigeante du Puea Thai et première femme Premier ministre de Thaïlande, doit faire face aux pires inondations depuis 1942.
Les élections législatives qui se sont déroulées le 3 juillet dernier pourraient s’avérer être l’un des évènements marquant qui jalonnent l’histoire d’un pays.
Dans moins d’une semaine, dimanche 3 juillet, les Thaïlandais iront voter pour renouveler les 500 députés qui composent le parlement. Ces élections interviennent un an après la répression du mouvement des Chemises rouges.
Alors que des élections législatives sont prévues pour le 3 juillet, la Thaïlande semble entrer dans une nouvelle période de turbulences dont l’issue est tout sauf prévisible.
Les Chemises rouges un an après
Le 30 avril 2011, Somyot Prueksakasemsuk a été arrêté par la police thaïlandaise. Somyot est un défenseur des travailleurs de longue date et un militant pro-démocratie bien connu en Thaïlande. Il est le rédacteur en chef du journal « Pouvoir rouge ».

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Thaïlande