taxe carbone

Alors que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) va rendre son cinquième rapport sur le climat, les réponses mises en avant par Europe Écologie les Verts ou par le gouvernement sont dramatiquement ridicules au regard des enjeux.
La taxe carbone fait flop et ne sera pas mise en place au 1er juillet, la défaite aux régionales ayant incité Sarkozy à changer de cap.
Le NPA se félicite que le gouvernement ait abandonné son projet de taxe carbone. Une taxe qui était injuste socialement et inefficace sur le plan écologique. 
La nouvelle mouture de la taxe carbone, préparée par le gouvernement après la censure du Conseil constitutionnel, conserve tous les défauts de la première.
La taxe carbone qui pèsera sur les ménages mais dont de nombreuses entreprises seront exonérées, ne permettra pas de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elle risque, en revanche, de provoquer un rejet des politiques écologiques chez les travailleurs.














Sortie du chapeau de la commission Rocard cet été, la taxe carbone n'en finit pas de faire des vagues, y compris au sein du gouvernement et de l'UMP.
Avant les congés d’été, l’annonce du projet de taxe carbone avait soulevé quelques réticences au sein de la majorité.

C’est maintenant au tour de la gauche institutionnelle d’être percutée. A commencer par le PS.








Les travailleurs et les plus pauvres sont une fois de plus victimes de la stratégie gouvernementale. Il s'agit cette fois de lutte contre le changement climatique. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à taxe carbone