Tanuro

Contrairement à ce que suggère la fausse mais très populaire métaphore de l’île de Pâques proposée par Jared Diamond [1], les dégradations environnementales que nous observons aujourd’hui ne sont en rien comparables à celles qui ont pu se produire à d’autres périodes historiques.

D’un côté, trois milliards de gens vivent dans des conditions indignes de l’humanité. Enseignement, santé, énergie, eau, alimentation, mobilité, logement : individuellement leurs besoins sont modestes mais, au total, ils sont énormes.
Daniel Tanuro, vous êtes l’auteur de « L’impossible capitalisme vert », paru aux éditions Les empêcheurs de penser en rond / La découverte (2010). Vous êtes aussi le fondateur de l’ONG « Climat et justice sociale ». Qu’est-ce que le « capitalisme vert » ?
Daniel Tanuro, agronome, travaille depuis des années les thèmes abordés dans ce texte. Il a produit nombre d’articles sur le sujet.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Tanuro