Syrie

Cela fait maintenant un mois qu’Erdogan a débuté sa troisième offensive en Syrie, ironiquement baptisée « Source de paix ».

 « La Turquie a passé les mois qui ont précédé son incursion militaire dans le nord-est de la Syrie à expulser des réfugiés vers ce pays déchiré par la guerre.
Depuis plus d’une semaine, l’armée turque, deuxième armée de l’OTAN, attaque les territoires du nord et de l’est de la Syrie, qu’on appelle aussi Rojava, gouverné par une Administration autonome (AANES).
Depuis une semaine, l’armée turque, deuxième armée de l’OTAN, attaque les territoires du Nord et de l’Est de la Syrie, qu’on appelle aussi Rojava, gouverné par une Administration autonome (AANES).
Interview de Murat Polat, du Conseil démocratique kurde en France, réalisée par Mireille Court, transcrite et réduite par la rédaction. Depuis deux jours, on a la mauvaise nouvelle de voir que Erdogan, pris de ses folies, a commencé à attaquer le Rojava, a commencé à bombarder le Rojava avec
Contre l’expédition militaire d’Erdogan, soutien au Rojava ! 
Depuis plusieurs jours, les menaces d'invasion de la Turquie contre l'Administration Autonome du Nord et de l'Est de la Syrie (AANES, Rojava) deviennent de plus en plus précises.
Mardi 1er octobre, Erdogan a annoncé vouloir lancer sa troisième opération sur le sol syrien depuis 2016.
Extraits d’une entrevue avec Joseph Daher, Jacobin, 3 août 2019, publiés par la Plateforme Altermondialiste.
Jeudi 20 juin, deux membres de l’opposition syrienne démocratique tenaient à Paris une conférence de presse tentant de secouer l’indifférence que subissent les quatre millions d’habitantEs et réugiéEs de la région d’Idleb (ou Idlib) en Syrie.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Syrie