Syrie

Extraits d’une entrevue avec Joseph Daher, Jacobin, 3 août 2019, publiés par la Plateforme Altermondialiste.

Jeudi 20 juin, deux membres de l’opposition syrienne démocratique tenaient à Paris une conférence de presse tentant de secouer l’indifférence que subissent les quatre millions d’habitantEs et réugiéEs de la région d’Idleb (ou Idlib) en Syrie.
À la mi-mai, le New York Times a publié une enquête, fruit de sept ans de travail de plusieurs de ses journalistes, consacrée à la terreur infligée par le régime de Bachar al-Assad au peuple syrien suite au soulèvement de mars 2011
Entretien. Pierre Puchot est journaliste indépendant. Il a publié en 2018, chez Stock, « Le combat vous a été prescrit : une histoire du jihad en France », coécrit avec Romain Caillet.
La décision brutale de retirer les troupes étatsuniennes de Syrie, annoncée par Donald Trump, a secoué l’establishment politico-militaire aux USA, et provoqué la démission du secrétaire d’État à la Défense, Jim Mattis, et celle du chef d’état-major du Pentagone, Kevin Sweeney.
Le 17 septembre, l’Iran, la Russie et la Turquie se mettaient d’accord pour établir une zone démilitarisée russo-turque dans la province d’Idlib, considérée comme le dernier bastion de l’insurrection syrienne contre Bachar al-Assad.
Plus de sept ans après le début du soulèvement populaire syrien, qui s’est progressivement transformé en une guerre meurtrière à caractère international, la situation dans le pays est catastrophique à tous les niveaux.
Dans la nuit du 13 au 14 avril, la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne ont bombardé des objectifs en Syrie, suite à de nouveaux témoignages de l’usage d’armes chimiques par le régime Assad.
Une fois de plus, les gouvernements des USA, de la Grande-Bretagne et de la France se sont arrogé le droit de bombarder au Moyen-Orient.
Même si moins présent dans les médias, le cauchemar se poursuit en Syrie, tandis que les grandes puissances internationales et régionales décident du futur du pays.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Syrie