syndicalisme

Pour les organisations unies jusqu’à ce jour dans une intersyndicale interprofessionnelle nationale, la mobilisation contre la réforme des retraites Macron-Delevoye représente un tournant, qui pose nécessairement la question de l’adaptation de leurs stratégies.

Si l’envahissement des locaux de la CFDT par des grévistes de la coordination SNCF-RATP sature l’espace médiatique en même temps que l’exfiltration de Macron du théâtre des Bouffes du Nord, ce n’est pas seulement parce qu’il fournit un prétexte pour dénoncer des « violences » des g
Un an après la mobilisation des Gilets jaunes, le mouvement syndical se retrouve en première ligne d’une mobilisation concernant un des enjeux centraux du système de relations sociales.
Entretien. Annick Coupé était, en 1995, responsable de la Fédération Sud PTT et animatrice du Groupe des 10 (devenu l’Union syndicale Solidaires). Elle est aujourd’hui essentiellement engagée dans ATTAC.
Convergence des luttes, front unique, unité, autant d’expressions reprises quand on tente d’élaborer des stratégies pour gagner contre Macron et son monde.
À cinq semaines du 5 décembre, il est encore difficile de prévoir quelle sera l’ampleur de la mobilisation et surtout quels en seront les lendemains.
Ce mercredi 16 octobre, les organisations syndicales et de jeunesse (CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidel, MNL, UNEF, UNL) appellent à « une première journée de grève interprofessionnelle, le jeudi 5 décembre ».
La très faible proportion de jeunes parmi leurs adhérentEs est un trait commun à l’ensemble des organisations syndicales françaises.
La journée de mobilisation contre la réforme des retraites du 24 septembre s’inscrivait dans un calendrier très étalé mis en place par les différentes organisations syndicales.
Ce 52e congrès confédéral de la CGT se plaçait dans un contexte particulièrement délicat.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à syndicalisme