surveillance

Le renouvellement de la surveillance de masse par les « boites noires »Jeudi 14 mai aura lieu une première lecture à l’Assemblée Nationale d’un projet de loi « portant diverses dispositions urgentes pour faire face aux conséquences de l’épidémie de covid-19 »

Un communiqué de l’Observatoire des libertés et du numérique (OLN)
La CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a déjà mis en garde les pouvoirs publics à propos du projet « d’identification des personnes ayant été au contact de personnes infectées » que le gouvernement voudrait mettre en place, avec la création un Comité a
Ça y est, l’idée du « tracking » est lancée. Castaner l’a reconnu, il est envisagé de surveiller à grande échelle les déplacements individuels de la population, les rencontres, au moment du « déconfinement ».
La même obsession les anime : « neutraliser les individus en lien avec l’activité terroriste », « les mettre hors d’état de nuire ». Ils jugent la loi faible, un « sous-état d’urgence incapable de lier terrorisme et immigration » selon le FN. 
Le mois dernier la Commission Nationale des techniques du renseignement (abrégé CNCTR) a remis son tout premier rapport concernant l’activité de surveillance en France.
Ils ont osé... Le dimanche 30 octobre, en plein cœur du pont de la Toussaint, le gouvernement a publié en toute discrétion un décret autorisant la création d’un fichier biométrique concernant tous les détenteurs de passeport ou de carte d’identité âgés de plus de 12 ans.
Sur fond d’accroissement des États policiers, d’accentuation de la répression, du contrôle social en général, sous prétexte de guerre ou de terrorisme, les gouvernements de France et du Royaume-Uni font entrer la surveillance de masse via Internet dans la réalité des institutions « démoc
Il n’est pas surprenant que l’État français ait mis en place des technologies secrètes de surveillance du réseau. C’est sous le nom de d’Interception Obligatoires Légales (IOL) que l’État a en 2009 construit un système de surveillance resté sans cadrage légal jusqu’en 2013...
Il n’y a pas d’illusion à se faire sur les sommets de l’appareil d’État. Trois événements récents viennent de confirmer que ceux qui sont supposés contrôler les dérives... viennent souvent des rangs de ceux qui les ont commises. Et réciproquement !

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à surveillance