Sénégal

Yao

Film français de Philippe Godeau, 1 h 44, sorti le 23 janvier 2019. 

Le 25 mars 2012, Macky Sall battait à plate couture son ancien mentor Abdoulaye Wade en obtenant 65% des voix au second tour des élections présidentielles du Sénégal.

En mettant fin à douze ans de pouvoir, les populations du Sénégal viennent d’infliger à Wade une défaite cinglante. La victoire de Macky Sall, son ancien Premier ministre, n’est cependant pas un signe de changement.
C’est certain, il y aura bien un second tour pour les élections présidentielles du Sénégal. Abdoulaye Wade était persuadé de gagner au premier tour, convaincu qu’il était aussi populaire qu’en 2007 lors de sa seconde candidature.
En contradiction avec la Constitution qui limite à deux les mandats présidentiels, Wade se presente pour la 3e fois à la tête du pays, provoquant en contestation inédite.
Les crise politique du Sénégal vient de loin. Le second mandat de Wade en 2007 était déjà entaché de fraudes électorales, dès cet instant, les Sénégalais avaient compris que Wade ferait tout pour rester au pouvoir.
2012 sera une année cruciale pour le Sénégal, pays de quelques 14 millions d’habitants et qui, fait assez rare en Afrique post coloniale, n’a jamais connu de coup d’Etat militaire.
Le mouvement «Sopi» (changement en Ouolof) qui porta au pouvoir Abdoulaye Wade (3ème Président de la République du Sénégal) était soutenu en grande partie par la jeunesse sénégalaise.
 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Sénégal