sécurité sociale

« Chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins » : c’est un principe de base de la Sécurité sociale. Malheureusement, nous n’avons jamais été aussi éloignés de ce principe…

Même d’après le journal les Échos (du 13 novembre 2013), « la création d’un service minimum de complémentaire santé est de fait une machine de guerre contre la Sécurité sociale puisqu’elle officialise le fait que le système de solidarité nationale n’a pas vocation à prendre en charge la total
• Remboursements à 100 % par la Sécu :
Entretien. Dans les collectifs de défense de la santé, des hôpitaux, des services publics, nous côtoyons les mutuelles solidaires. Ces mutuelles n’adhèrent pas à la FNMF et méritent d’être mieux connues.
En 2016, Hollande et son gouvernement accordent à leurs amis du MEDEF un cadeau de 16 milliards d'€ supplémentaire sous forme d'exonérations de cotisations sociales et de taxes. C'est la suite du “pacte de responsabilité”. Pour y parvenir, pas de quartier !
Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2016 ne répond qu’à un seul objectif, appliquer le Pacte de responsabilité. La satisfaction du patronat prime sur les besoins sociaux.
Directives européennes, négociations du traité de libre échange USA-UE, l’exemple grec montre la brutalité avec laquelle ces institutions peuvent agir.La commission européenne pour la libre concurrence
Toute une série de mesures depuis une vingtaine d’années favorisent une privatisation rampante de la branche maladie de la Sécu.L’augmentation des « restes à charge »
La Sécu s’est construite en 1945 sur des principes qui ont gardé toute leur valeur. Combattus par le patronat, plusieurs n’ont jamais été appliqués, d’autres abandonnés au cours des années.L’universalité
Un rapport de la Caisse nationale d’Assurance-maladie (CNAM), rendu public par Les Echos le 1er juillet, prévoit un nouveau plan de coupes de 3,4 milliards pour la Sécu.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à sécurité sociale