sécurité sociale

« Chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins » : c’est un principe de base de la Sécurité sociale. Malheureusement, nous n’avons jamais été aussi éloignés de ce principe…

« L’histoire de ce quinquennat, c’est la fin des déficits sociaux. La droite avait multiplié les franchises et creusé le déficit. Nous aurons sauvé la Sécu. » dixit Marisol Touraine, la ministre de la Santé et des Affaires sociales...
Avant même la publication du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017, Marisol Touraine, ministre de la santé, annonce triomphalement la fin du déficit de la Sécurité sociale pour 2017.
« Un scandale d’État ? » titre le quotidien économique en ligne la Tribune à propos du CICE. C’est dire qu’il y a matière à vraiment s’interroger sur une politique qui a fait pleuvoir les milliards sur les entreprises.
Le Conseil Constitutionnel vient d'abroger partiellement l'instauration du Tiers Payant généralisé par la loi de santé de Marisol Touraine. Celle-ci, prévue pour fin 2017, devait permettre à tous les patients de ne plus faire l'avance des honoraires des médecins libéraux.
Faute de médecins ou d’établissements de santé proches, l’accès aux soins devient problématique sur des territoires de plus en plus étendus, les « déserts médicaux », en secteur rural, mais aussi en banlieue.
Le 1er janvier, tous les employeurs du secteur privé devront obligatoirement faire bénéficier leurs salariés d'un contrat collectif de "complémentaire santé" et en financer au moins la moitié.
Malgré le recul que la mobilisation lui avait imposé sur les retraites, le plan Juppé a ouvert une brèche qui n’a cessé de s’approfondir. Toutes les contre-réformes de la protection sociale, menées par les gouvernements de gauche comme de droite, ont depuis creusé le même sillon.
Forfaits, franchises, déremboursements, dépassements d’honoraires... la part des dépenses de santé remboursées par la Sécu diminue chaque année, ouvrant ainsi un espace croissant aux complémentaires santé, plus particulièrement aux assurances privées...
Les directives européennes ont fixé des obligations très contraignantes aux mutuelles santé, mettant ainsi fin au monopole de la couverture santé complémentaire dont disposaient celles-ci jusqu’aux années 70.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à sécurité sociale