sécurité sociale

L’objectif des projets de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) instaurés par Juppé en 1995 était d’instaurer des mesures d’économies et de saper ainsi le principe fondamental de la Sécu « chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins ».

Année après année, morceau par morceau, méthodiquement, la bourgeoisie obtient des gouvernements le démantèlement de la Sécurité sociale.

Le docteur Poupardin a été condamné par la Sécu pour avoir prescrit à ses patients des médicaments remboursés à 100%.
Les tarifs des mutuelles augmentent d’au moins 5 %.
Le Medef a nommé Gérard Ménérou, directeur adjoint du groupe d'assurances CNP, pour présider l'Arrco, le régime complémentaire des retraites des salariés non-cadres du privé. Il est élu pour deux ans et succède à Bernard Devy (FO), la présidence alternant entre les syndicat et le patronat.

En pleine période de crise, de licenciements et de baisse de revenus pour la population, le gouvernement étudie de nouvelles mesures d’économie pour diminuer le prétendu déficit de la Sécurité sociale. 

Réduire toujours la part des soins remboursés à tous par la sécurité sociale solidaire, est une des obsesssions libérales de N. Sarkozy, alors qu’une personne sur 5 renonce déjà à des soins pour des raisons financières.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à sécurité sociale