sécurité sociale

Voilà bientôt un an que les Gilets jaunes manifestent, des mois que les retraitéEs descendent régulièrement dans la rue, que les services d'urgences sont en grève, tandis que les appels et les mobilisations pour exiger des moyens supplémentaires pour l'hôpital public, les EHPAD, la santé, se

L'information distillée par les sources gouvernementale tourne en boucle à l'occasion de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020.
Les lois de financement de la Sécurité sociale programment chaque année une diminution de 2 milliards environ du budget de la branche maladie de la Sécurité sociale ; à l’inverse, la loi de programmation militaire annonce une nouvelle augmentation annuelle du budget de l’armée de 1
Les allocations sociales coûtent « un pognon de dingue » déclarait Macron, quelque temps avant de présenter en septembre 2018 son « plan pauvreté ». Il prépare désormais sa mise en œuvre.
La Loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) examinée au Parlement depuis le 23 octobre, sera définitivement adoptée le 4 décembre. Elle contient des dispositifs qui permettront de saper les fondements de la Sécurité sociale.
Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) de 2019 sera présenté en conseil des ministres à fin du mois.
Le Journal officiel a publié, le 6 septembre 2018, la loi sur l’apprentissage et le chômage, intitulée « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel ».
Le gouvernement, affaibli, redouble d’énergie pour s’attaquer aux politiques sociales.
Lors de sa campagne électorale, Macron avait annoncé son intention de « refonder la Sécurité sociale » : elle ne serait plus assise sur le travail.
EHPAD, crise hospitalière, déserts médicaux, « tiers payant »… depuis des semaines les décisions du président « jupitérien » sur les questions de santé étaient annoncées pour ce mois de juin.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à sécurité sociale