sécurité

Suite à notre dossier publié dans l'Anticapitaliste n°219 (http://www.npa2009.org/node/39792), nous avons reçu ce courrier.

Le 6 février dernier, le candidat socialiste a détaillé ses mesures sur la sécurité et la lutte contre la délinquance.
Le rapport de la Cour des comptes sur la politique sécuritaire de Sarkozy et de l’UMP fait grincer quelques dents à droite et au ministère de l’Intérieur...
La dernière proposition de Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, d’armer les policiers municipaux, est dans la continuité d’une politique sécuritaire basée sur le flicage systématique des citoyens et la mise en place d’un marché lucratif de la sécurité.
Le Parti socialiste a décidé de concurrencer Sarkozy sur son thème de prédilection, la sécurité, et a dévoilé son Pacte national de protection et de sécurité publique.
Alors que des millions de personnes sont en grève et manifestent dans les rues du pays pour défendre le droit à la retraite, le gouvernement se répand dans la presse sur une prétendue menace terroriste, incitant la population à serrer les rangs.
Lundi 15 février, un élève du lycée Guillaume-Apollinaire de Thiais (Val-de-Marne) était agressé à coup de cutter pendant le cours de gym. Le 17 février, Virginia Rajkumar, prof de philo, nous expliquait l’état d’esprit des professeurs et leurs revendications.
Entamé dans des locaux de police à Épinay-sur-Seine et à Bobigny, conclu au Perreux-sur-Marne par une conférence au titre évocateur d’ Agir pour la sécurité des Français, consacrée à la vidéo­surveillance et à la prévention, le mardi 24 novembre était une énième journée sécurité pour Sarkozy.
Elle est récente et date du 3 novembre.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à sécurité