sécuritaire

Deux ans après les attentats du 13 novembre, diverses commémorations ont été organisées, notamment à Paris et Saint-Denis. Emmanuel Macron s’est ainsi rendu sur l’ensemble des lieux où ces actes odieux ont été perpétrés, pour y déposer des gerbes de fleurs.

Le 13 juin, l’Élysée a enfin reconnu officiellement l’inutilité de l’état d’urgence dans la prévention des actes terroristes, mais quelques jours plus tard, le 22 juin, lors de la réunion du conseil des ministres, le ministre de l’Intérieur a pourtant présenté la 6e prolongation de
Après les hommages et les indignations légitimes suite à l’assassinat des deux policiers à Magnanville dans les Yvelines, la surenchère « sécuritaire » ne s’est pas fait attendre de la part du gouvernement, de la droite et de l’extrême droite...
27 mars 2016 : le jusque-là obscur ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner réussit à se hisser en tête du journal de 20 heures.
Présentée hier à l’Assemblée Nationale par Manuel Valls, La loi sur le renseignement, censée lutter contre le terrorisme, supprime une bonne partie de nos droits.
Du New York Times à la LDH en passant par Amnesty International et le Syndicat de la Magistrature, on s'inquiète pour les libertés individuelles et collectives en France. En cause, le projet de Loi sur le Renseignement qui sera débattu à l'Assemblée à partir du lundi 13 avril.
Dès les premières heures qui ont suivi les tueries de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher au début du mois de janvier, une désagréable musique s’est faite entendre : les musulmans étaient sommés de se « désolidariser » des assassins, la « lutte contre le terrorisme » impliquerait une restricti
En procédure accélérée, la loi antiterroriste a été adoptée à l’Assemblée nationale le 18 septembre, et sera soumise au vote des sénateurs à la mi-octobre. Elle s’inscrit dans l’arsenal antiterroriste, déjà riche de 14 lois votées depuis 1986, qu’elle durcit encore...
Le 11 septembre dernier, un bijoutier de Nice s’est trouvé au cœur de l’actualité en tuant (de dos) un jeune de 19 ans qui venait de prendre part au cambriolage de sa bijouterie.
Quatre jours après les attentats qui ont fait trois morts et près de 180 blessés, l'arrestation du jeune d'origine tchétchène et la mort de son frère abattu par la police, ont été l'occasion d'une impressionnante mise en scène policière dans Boston en état de siège.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à sécuritaire