santé

À Dijon, le 29 mai, le ministre Véran est venu lancer le Plan santé par la petite porte.

Les inspecteurs de l’IGAS (Inspection générale de la santé) et de l’IGF (Inspection générale des finances) ont remis leur (sale) copie au gouvernement concernant les droits à la protection maladie des migrantEs et des exiléEs.
La colère a éclaté à nouveau au centre hospitalier du Rouvray, établissement public de psychiatrie, à Rouen. 
Si l’hôpital, et notamment les urgences, devient le lieu de résolution de tous les problèmes de la médecine de ville, c’est que la médecine libérale est à bout de souffle.
À l’heure des restrictions de budget dans la santé, le secteur privé à but lucratif bénéficie des largesses de l’État depuis des années : exonérations de cotisations sociales, CICE, subventions pour la construction de cliniques, etc.
Entretien. L’incendie de l’usine Lubrizol, au cœur de l’agglomération rouennaise, bien que partiellement éclipsé par l’enfumage du décès et des obsèques de Supermenteur, suscite colère et mobilisation.
Entretien. Le mardi 5 juin 2018, une annonce dans la presse locale résonne comme un coup de tonnerre.
Les annonces d’Agnés Buzyn, ministre de la Santé, n’ont pas suffi. Loin de s’apaiser, la colère et l’exaspération sont encore montées d’un cran dans les services d’urgences.
Entretien. À l’occasion de la grève historique des urgences, nous avons rencontré Fanny Vincent, sociologue et co-auteure de « la Casse du siècle : à propos des réformes de l’hôpital public » (éditions Raisons d’agir, 192 pages, 8 euros), dont nous vous recom
Partie de l’Assistance publique hôpitaux de Paris (AP-HP) il y a trois mois, la grève des urgences hospitalières implique aujourd’hui presque une centaine d’établissements ou de services aux quatre coins du pays.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à santé