santé

Le 20 mai, le gouvernement a envoyé aux « partenaires sociaux » un projet de lois relatif à la dette sociale. Il a découvert et précisé dans le texte que « la crise sanitaire a mis particulièrement en lumière les limites de notre système de prise en charge des personnes âgées ».

Aujourd’hui Macron a décidé de venir visiter les établissements de santé du 93 et notamment la Maison de santé pluridisciplinaire de Pantin.
Depuis le début de la crise du Covid-19, on entend de plus en plus parler des étudiants et étudiantes infirmières dans les hôpitaux, payées environ 1 euro de l’heure pour leur travail. Explication d’un scandale dans le scandale.
Une des grandes difficultés de la situation, sur laquelle le gouvernement est totalement silencieux, est l’incertitude qui plane sur l’après-confinement.
Ce texte a été écrit par des lycéenEs ayant participé activement aux dernières mobilisations, notamment contre la réforme du bac et les les E3C. Ils et elles témoignent de la situation dans les lycées dans le contexte de la crise du coronavirus. 
Parmi les dernières annonces gouvernementales, certaines concernent les personnes sans abri qui seraient l’objet d’une soudaine attention des pouvoirs publics.
Certains y avaient vu une lueur d’espoir.
La Belgique ne fait pas exception à la règle : ici aussi, l'arrivée du Covid19 a bouleversé la vie sociale, politique et quotidienne.
De toute évidence, la santé mentale n’est pas prioritaire pour le gouvernement.
La pandémie de Covid-19 révèle d’abord et avant tout l’état dramatique dans lequel 40 ans de libéralisme ont mis le système de santé.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à santé