santé

En quelques mois, le gouvernement a retourné sa veste : lui qui nous présentait les masques comme inutiles, voire « dangereux », oblige maintenant à les porter sous peine d’une amende de 135 euros, avec la possibilité de 3 750 euros d’amende et 6 mois de prison en cas de « récidive » !

Saint-Denis
Lors de sa récente visite à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, Macron, vigoureusement interpellé par des hospitalierEs, a fait ce qu’il sait le mieux pratiquer, le bla-bla-bla pour vanter « les piliers » de son plan pour l’hôpital.
Les trois mois que nous venons de traverser ont été un révélateur exceptionnel de l’état du système de santé aux yeux de l’ensemble de la société. Ils en ont montré les forces et les faiblesses.
Entretien avec Charlotte Puiseux, docteur en psychologie clinique et militante handi féministe.
Daniel Gros est retraité de l’Éducation nationale, ancien CPE du lycée de Mamoudzou où il vit toujours dans le quartier de Boboka.Présent à Mayotte depuis 2012, il s’investit notamment dans la scolarisation des jeunes vivant sur l’Ile.
Même Jupiter peut se tromper. Il peut même lui arriver de le reconnaître. Lors d’une nouvelle visite surprise à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, le 15 mai, Macron a admis avoir « sans doute fait une erreur dans la stratégie annoncée il y a deux ans » pour l’hôpital.
L’épidémie serait selon les chiffres disponibles contenue dans de nombreux pays.
Pendant la crise du Covid-19, des établissements du privé, plutôt orientés vers la chirurgie, ont vu leur activité dégringoler. Les interventions non urgentes avaient été reportées.
Pauline Salingue, syndicaliste CGT au CHU de Toulouse, raconte la mobilisation du jour sur l’hôpital et les perspectives.
Est-ce que tu peux nous dire pourquoi on est là aujourd'hui ?

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à santé