santé

En quelques mois, le gouvernement a retourné sa veste : lui qui nous présentait les masques comme inutiles, voire « dangereux », oblige maintenant à les porter sous peine d’une amende de 135 euros, avec la possibilité de 3 750 euros d’amende et 6 mois de prison en cas de « récidive » !

Le mouvement de grève en cours a débuté à l’hôpital Saint-Antoine, dans le 12e arrondissement de Paris, le 18 mars, pour obtenir plus d’effectif, l’arrêt des fermetures de lits et l’augmentation des salaires de 300 euros par mois.
Austérité budgétaire, transformation de l’hôpital en entreprise, la mobilisation montante en défense de l’hôpital public situe bien les responsabilités.
À ce jour, près de 269 services d’urgences participent à la mobilisation rejointe depuis le 10 octobre par le corps médical. En lien avec le Collectif inter-urgences, le Collectif inter-hôpitaux coordonne les collectifs locaux qui fleurissent partout en France. 
Les inspecteurs de l’IGAS (Inspection générale de la santé) et de l’IGF (Inspection générale des finances) ont remis leur (sale) copie au gouvernement concernant les droits à la protection maladie des migrantEs et des exiléEs.
La colère a éclaté à nouveau au centre hospitalier du Rouvray, établissement public de psychiatrie, à Rouen. 
Si l’hôpital, et notamment les urgences, devient le lieu de résolution de tous les problèmes de la médecine de ville, c’est que la médecine libérale est à bout de souffle.
À l’heure des restrictions de budget dans la santé, le secteur privé à but lucratif bénéficie des largesses de l’État depuis des années : exonérations de cotisations sociales, CICE, subventions pour la construction de cliniques, etc.
Entretien. L’incendie de l’usine Lubrizol, au cœur de l’agglomération rouennaise, bien que partiellement éclipsé par l’enfumage du décès et des obsèques de Supermenteur, suscite colère et mobilisation.
Entretien. Le mardi 5 juin 2018, une annonce dans la presse locale résonne comme un coup de tonnerre.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à santé