santé

En quelques mois, le gouvernement a retourné sa veste : lui qui nous présentait les masques comme inutiles, voire « dangereux », oblige maintenant à les porter sous peine d’une amende de 135 euros, avec la possibilité de 3 750 euros d’amende et 6 mois de prison en cas de « récidive » !

Entretien avec un médecin hospitalier parti prenante de la mobilisation dans les hôpitaux publics. Nous avons fait le point sur la situation dans ces établissements et sur la mobilisation actuelle.
Pour celles et ceux qui, jusqu’alors renoncent, pour des raisons financières, à des lunettes et/ou à des prothèses dentaires, c’est une bonne nouvelle. À partir du 1er janvier le dispositif « 100 % santé » annoncé lors de la campagne présidentielle entre en application.
À l’hôpital Sainte-Marie de Privas (Ardèche), la direction ne badine pas avec la morale du personnel.
Samedi 30 novembre, plus de 250 personnes ont participé à l’assemblée générale nationale du printemps de la psychiatrie au théâtre de Gennevilliers. 1
Il y a deux mois, à côté de Belfort, une femme de 62 ans est décédée d’un infarctus après avoir appelé à cinq reprises le 15. Les secours ne sont pas arrivés à temps. 
Le chlordécone est un pesticide utilisé massivement dans les Antilles françaises durant une trentaine d’années à partir des années 1970, en particulier contre le doryphore de la pomme de terre et le charançon du bananier.
À l’appel du Comité santé du NPA de Paris, 25 personnes se sont rencontrées le 29 octobre pour débattre de la politique de santé.
Le 6 novembre Édouard Philippe a révélé publiquement de nouvelles mesures scandaleuses contre les migrantEs, qui portent atteinte à un droit élémentaire : le droit à la santé.
« Chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins » : c’est un principe de base de la Sécurité sociale. Malheureusement, nous n’avons jamais été aussi éloignés de ce principe…

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à santé