santé

Suite à l’évacuation des occupantEs de la maternité par les forces de l’ordre au petit matin du mardi 30 octobre, certainEs auraient pu baisser les bras et penser que le combat se solderait par un échec.

«Sigmund Freud, du regard à l’écoute » : l’exposition du Musée d’art et d’histoire du judaïsme est une première en France.
La maternité du Blanc, fermée depuis le début de l'été, est occupée depuis vendredi 18h. On ne peut pas à proprement parler d'une occupation du type ZAD, mais plutôt du type ZAR (Zone à rouvrir).
Depuis 2004, les hôpitaux sont payés par la tarification à l’activité (T2A) : un coût moyen par acte est défini par le ministère. Les hôpitaux publics sont souvent endettés et contraints de réaliser toujours plus d’économies.
Une pénurie organisée
La conséquence certaine du plan Macron-Buzyn, libéral et technocratique, c’est le développement d’une médecine à deux niveaux : de qualité, avec dépassements d’honoraires, pour celles et ceux qui en ont les moyens et habitent les grandes villes ; à la chaîne, parfois sans médecin et sans examen c
Il y a deux semaines, nous publiions un article à propos de la bataille pour la réouverture de la maternité du Blanc.
Au 1er septembre, dans certains départements, près de 70 % d’enfants reconnus handicapés n’avaient toujours pas d’accompagnement notifié et n’ont pas pu effectuer leur rentrée comme les autres enfants.
L’Agence régionale de santé (ARS) Centre-Val de Loire et la direction de l’hôpital (suite à la fusion des centres hospitaliers de Châteauroux et du Blanc) continuent de s’attaquer aux services existants dans la région blancoise.
Suicides, grèves de la faim, souffrance des patientEs… Autant de conséquences d’un manque criant de moyens pour la santé.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à santé