sans-papiers

Le 1er octobre 2019 au matin, 12 piquets de grève se mettaient en place dans Paris mais aussi dans le 92 et le 93.Cette action, coordonnée par la CGT, a permis à quelque 150 travailleurs sans-papiers de se mettre en grève pour réclamer un droit élémentaire : pouvoi

Alors que gouvernement et Parlement ouvrent un énième débat nauséabond sur « l’immigration », 150 salariéEs de Paris et de l’Île-de-France répondent par un mouvement de grève illimitée pour leur régularisation, sans précédent depuis octobre 2009.
Sur douze sites, des travailleur/ses sans-papier se sont mis en grève ce mardi 1er octobre, pour obtenir des régularisations.
Car cela fait plus de trois mois que des dizaines de travailleurs sans-papiers sont en grève. Ils campent nuit et jour devant l’entrée de l’agence Chronopost d’Alfortville (dans le Val de Marne). Et ils se battent pour leur régularisation et leur titularisation.
Démarrée le 11 juin par l’occupation du parking et des abords de l’agence d’Alfortville (94), la grève des travailleurs sans-papiers de Chronopost s’enracine. Mieux, elle se développe et connaît un écho grandissant. 
Le 12 juillet, aux environs de 13 heures, plusieurs centaines de sans-papiers liés au mouvement des « Gilets noirs » ont investi le Panthéon, avec le soutien du collectif la Chapelle debout et de l’association Droits devant.
Depuis hier matin (mardi 11 juin), des travailleurs sans-papiers occupent une agence Chronopost à Alfortville pour obtenir leur régularisation.
Le 3 janvier, 40 détenus du CRA de Vincennes entamaient une grève de la faim pour protester contre les conditions innommables de détention, les violences policières et les difficultés d’accès aux soins. 
Jusqu’à présent, le conseil départemental 35 accordait à toute famille étrangère démunie une allocation mensuelle lui permettant ainsi de subvenir aux besoins fondamentaux de ses enfants.
Le NPA relaie le communiqué de la marche des solidarités intitulé Appel à soutien de la Marche des Solidarités suite à l’emprisonnement de nos 5 camarades sans-papiers et apporte tout son soutien aux 5 camarades arrêtéEs alors qu'ils et elles manifesta

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à sans-papiers