révolution

Alors que la crise actuelle que nous vivons pose avec urgence la question de la rupture révolutionnaire, la question des oppressions que subissent des fractions de notre classe semble en être un moteur essentiel.

Le samedi 16 décembre, à l’initiative du NPA 31, près de 400 personnes se sont retrouvées salle San Subra à Toulouse pour fêter le centenaire de la première révolution sociale victorieuse de l’histoire. C’est Olivier Besancenot qui a animé la discussion. 
Avec la révolution d’Octobre, de nombreux artistes voient la possibilité de construire une société nouvelle et un rapport nouveau à la culture, ainsi que la perspective de mettre en œuvre la théorie d’un art global.
Les principaux responsables bolchéviks avaient lu ou du moins connaissaient les thèses de Marx et Engels sur la famille « bourgeoise » comme lieu de transmission de la propriété privée et de l’oppression des femmes.
À leur arrivée au pouvoir, les bolchéviks durent faire face à une situation sociale dramatique qui les contraignit à régler en urgence d’immenses difficultés pour assurer la survie de populations menacées par la misère, la famine, la guerre et le développement des épidémies.
Certains de nos lecteurs pourront citer pratiquement par cœur ces lignes magistrales, extraites de la préface du premier volume de l’Histoire de la révolution russe. D’autres sans doute ne les connaîtront pas encore.
… Parmi bien d’autres ouvrages publiés à cette occasion, évidemment impossibles à tous chroniquer, et dont certains sont de véritables « classiques » qui, curieusement, n’avaient jamais été traduits en français – outre le livre de Rabinowitch sur lequel revient l’article précédent, c’est le cas d
Ce n’est certes pas l’été. Mais pour fêter le centième anniversaire de la révolution d’Octobre, nous osons recommander quelques pavés… En l’occurrence :
« Le communisme, c’est le pouvoir des soviets plus l’électrification de tout le pays », déclarait Lénine en novembre 1920. Mais quid de l’organisation de la production et du travail, des rapports de pouvoir dans l’économie et les entreprises ?
Sept années se sont écoulées entre la prise de pouvoir par les soviets et le début de sa liquidation par la contre-révolution stalinienne, en 1924.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à révolution