Retraite

L’accord sur les retraites complémentaires des salariéEs du secteur privé conclu le 30 octobre 2015 entre le MEDEF, la CFE-CGC, la CFTC et la CFDT est entré en vigueur ce 1erjanvier. 

 

Le 3 mai, la commission européenne a donc accepté la demande française : un délai de deux ans supplémentaires pour ramener le déficit en deçà de 3 % du PIB d'ici à 2015. Cet objectif était l'une des mesures phares du TSCG voté en septembre par la majorité PS-EÉLV…
Pour donner un vernis de légitimité à la réforme des retraites qu'il veut faire adopter à l'automne, le gouvernement embringue les organisations syndicales dans une négociation avec le patronat, dans une conférence sociale qui se tiendra 20 et 21 juin.
Le protocole sur les retraites complémentaires du privé va accentuer la perte de pouvoir d'achat de millions de pensionnés pendant au moins trois ans. C'est inadmissible !
Les signatures syndicales du protocole sur les retraites complémentaires du privé vont légitimer une nouvelle contre-réforme des retraites de base versées par la Sécurité sociale.
Le gouvernement a présenté son cahier des charges « pour conforter les retraites par répartition ». Marisol Touraine a indiqué que « des efforts seront demandé à tous les français ».
En quelques semaines, le Conseil d'orientation des retraites (COR) a rendu publics deux rapports. Un en décembre établissant les projections financières pour l’ensemble des régimes à court, moyen et long terme, et un autre, le 23 janvier dernier sur un état des lieux du système français.
Dans les négociations en cours sur les retraites complémentaire le MEDEF demande la désindexation du niveau des pensions de l'inflation officielle. Elles pourraient être ainsi revalorisées à un niveau inférieur de 1% de celle-ci. 
Le 19 décembre dernier, le Conseil d’orientation des retraites (le COR, cet organisme d’« experts » et « partenaires sociaux » installé par Chirac en 2000, pour produire un prétendu « diagnostic partagé ») a publié un nouveau rapport sur les perspectives de financement des retraites.


Le Conseil d'Orientation des Retraites, composé « d'experts », de représentants du patronat et des confédérations syndicales, a publié hier son rapport. Il prévoit un déficit des caisses de retraite de 14 milliards en 2011 et de 18,8 milliards d'euros en 2017.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Retraite