Retraites

Macron et son gouvernement l’ont bien compris : la réforme des retraites à venir sera déterminante pour la suite.

Convergence des luttes, front unique, unité, autant d’expressions reprises quand on tente d’élaborer des stratégies pour gagner contre Macron et son monde.
Macron tend à délaisser les rencontres « citoyennes » devenues, malgré des environnements sécuritaires hors du commun, quelque peu houleuses.
À cinq semaines du 5 décembre, il est encore difficile de prévoir quelle sera l’ampleur de la mobilisation et surtout quels en seront les lendemains.
Le deuxième débat sur les retraites avait lieu jeudi 17 octobre à 18h30 à Lons-Le-Saunier entre Édouard Philippe, Delevoye et 200 personnes bien triées… Il fallait, après avoir proposé sa candidature, posséder le laisser-passer, pour entrer.
Ce mercredi 16 octobre, les organisations syndicales et de jeunesse (CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidel, MNL, UNEF, UNL) appellent à « une première journée de grève interprofessionnelle, le jeudi 5 décembre ».
Grève de la RATP, luttes aux urgences et dans l’éducation, manifestations pour la justice sociale et climatique, 24 septembre contre la contre-réforme des retraites… Le mois de septembre est résolument placé sous le signe des mobilisations, avec un climat social agité et des volont
La journée de mobilisation contre la réforme des retraites du 24 septembre s’inscrivait dans un calendrier très étalé mis en place par les différentes organisations syndicales.
Après le grand laminage du code du travail, la contre-réforme des retraites, principal volet de l'acte II du quinquennat, amplifie les attaques contre la protection sociale.
La grève du 24 septembre, se prépare à la SNCF. C’est une bonne surprise, car au départ les journées éparpillées avaient tendance à décourager les cheminotEs. Mais la grève du 13 septembre à la RATP a changé la donne, elle a redonné confiance.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Retraites