répression

« L’intention des forces de sécurité chiliennes est claire : faire du mal à celles et ceux qui manifestent en allant même jusqu’à se livrer à des actes de torture et de violence sexuelle contre des manifestants pour affaiblir le mouvement de protestation. » C’est Amnesty International qu

Le 30 septembre, 9 syndicalistes de l’usine Safran (ex-Snecma) de Gennevilliers étaient jugés au TGI de Nanterre pour « séquestration de moins de 7 personnes », encourant une peine pouvant aller jusqu’à 5 ans de prison sans compter les amendes.
Le 17 octobre 2018, deux militants sur la fac de Nanterre, Victor et Roga, ont été condamnés respectivement à quatre mois de prison avec sursis et six mois de prison ferme, alors qu’ils n’ont rien fait d’autre que de se réunir en AG lors de la mobilisation du printemps dernier contre ParcourS
On l’a appris ce mardi : Assa Traoré va être mise en examen suite à une plainte pour diffamation déposée par les gendarmes responsables de la mort de son frère Adama, à Beaumont-sur-Oise le 19 juillet 2016.
Depuis deux ans, les luttes ouvrières se multiplient en Iran. Alors que la maigre ouverture économique qui avait suivi l’accord sur le nucléaire n’avait que peu profité aux travailleurEs, ce sont eux qui paient le prix fort du retour des sanctions imposées par Trump.
Fanny Delahalle et Pierre Goinvic, militantEs de l’ANV-COP21, on comparu devant le tribunal de grande instance de Lyon le 2 septembre. Deux semaines plus tard, malgré les réquisitions du procureur, les deux militantEs ont été relaxés.
Le 12 septembre 2019 se tenait à nouveau un procès de Laura Pfeiffer dans le cadre de l’affaire Tefal. L’inspectrice du travail est en effet poursuivie depuis plus de 5 ans pour recel et violation du secret professionnel suite à une plainte de l’entreprise Tefal. 
Dans le cadre du cycle « autoritarisme » de notre université d'été, consacré aux mutations autoritaires des démocraties parlementaires/bourgeoises, un atelier était consacré à la situation française et à la gouvernance autoritaire de Macron, Castaner et Cie, éclairée par les écrits
Vincenzo Vechhi, militant politique italien arrêté dans son village breton près de Rochefort-en-Terre et emprisonné à Rennes depuis le 8 août dernier, est sous le coup d’une demande d’extradition de la justice italienne afin d’être jugé pour sa participation aux manifestations contre le G8 de
Hier vendredi 2 août, la décision de la juge des libertés et de la détention est tombée : la détention provisoire d’Antonin Bernanos, qui dure depuis le 18 avril, ne saurait être r

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à répression