répression syndicale

Notre camarade Yann Le Merrer définitivement révoqué de La Poste et de la fonction publique.

Cela est inscrit sur le plan d’évacuation – document réglementaire – du dépôt de la société Kaplan à Villeneuve-la-Garenne (92). Cette société a été racheté en 2017 par le groupe Warning, spécialisé dans la livraison à domicile des clients de grandes surfaces comme Carrefour.
Un rassemblement a eu lieu le lundi 21 janvier devant les bureaux de Jean-François Balaudé, président de l’université de Nanterre, pour exiger qu’il cesse son acharnement contre les militantEs.
Cette semaine, la direction de La Poste a de nouveau essuyé un gros revers : le tribunal a débouté la boîte de toutes ses demandes et la condamne à payer 4 000 euros. Excellente nouvelle qui renforce la détermination des grévistes !
Et encore une semaine de passée : la grève se poursuite et tente de passer à la vitesse supérieure pour contraindre la direction à se mettre autour de la table.
Nos camarades Micka et Victor ont été interdits d’accès à l’université. 
La présidence de l’Université de Nanterre a interdit l'accès du campus à Victor et Mickaël, étudiants et militants à Nanterre. Pas de vacances pour la répression…
150 postières et postiers du 92 sont en grève depuis le 26 mars 2018.
Mickaël et Victor, militants du NPA et de l'Unef, viennent de recevoir chacun un arrêté de Jean-François Balaudé, Président de l'université Paris-Nanterre, leur interdisant d'accéder aux locaux de l'université du 7 janvier au 5 février 2019.
Malgré l’encombrement des tribunaux, conséquence, notamment, des centaines d’arrestations dans le cadre de la mobilisation des Gilets jaunes, l’appareil judiciaire à réussi à dégager quatre journées d’audience pour l’affaire du « Mur des cons » du Syndicat de la magistrature (SM) d

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à répression syndicale