répression policière

Vendredi 15 novembre dernier, après 3 mois de détention près de Rennes, le militant anticapitaliste et antifasciste italien Vincenzo Vecchi sortait de prison devant ses proches et sa famille.

Tribune publiée sur lemonde.fr .  Alors qu’un jeune garçon, noir, de 12 ans vient d’être abattu par la police de Cleveland, Darren Wilson, le policier qui a tué l’adolescent Michael Brown, déclenchant la première révolte de Ferguson en août dernie
Depuis le meurtre de Rémi Fraisse par la gendarmerie sur la ZAD du Testet, la nuit du 25 au 26 octobre, à Sivens (Tarn), Toulouse est devenu l’épicentre de la contestation contre le barrage et les violences policières.
‎Les révélations du rapport d'enquête sur la mort de Rémi Fraisse ont démontré que le crime d'Etat s'est doublé d'une tentative de dissimulation du côté des autorités. Mais le gouvernement ne s'est pas arrêté là.
La mort de Rémi Fraisse a suscité l’indignation et la colère dans de larges franges de la jeunesse.
Après la mort de Rémi Fraisse à Sivens, le gouvernement a fait la danse du ventre pendant 48 heures sur les circonstances et les causes de son décès. Il est désormais avéré que le gouvernement, en particulier Cazeneuve, savait exactement ce qui s’était passé.
Tribune parue dans Le Monde (13.11.2014).
Motion de l'assemblée générale du jeudi 13 novembre 2014 à l'université du Mirail (Toulouse) (avec 1200 personnes présentes) 
Les révélations de Médiapart et du Monde attestent de ce que tout le monde savait déjà, le ministre de l'intérieur a sciemment menti sur les causes de la mort de Rémi Fraisse tué par une grenade offensive tirée par un gendarme.
Tribune publiée sur Mediapart. « Etre tué ou mutilé par les forces de l’ordre n’est pas une “ bavure ”, mais renvoie à des responsabilités institutionnelles et à des niveau

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à répression policière