répression policière

Lundi 12 août, la Cour d’appel de Paris a décidé le maintien en détention de notre camarade antifasciste Antonin Bernanos jusqu’a minima décembre prochain.

Les images avaient fait le tour du web, avant d’être diffusées dans les grands médias. Des dizaines de lycéens agenouillés, les mains sur la tête ou attachées dans le dos, et ce commentaire d’un policier : « Voilà une classe qui se tient sage ».
Le 9 mai à Nice, l‘ensemble syndicats de fonctionnaires et d’étudiantEs appelaient à une manifestation pour défendre le service public. 
Le NPA exige leur libération immédiate et une amnistie générale de toutes les victimes de la répression gouvernementale à l’encontre des mouvements sociaux——
La manifestation parisienne du 1er mai a été l’occasion, pour le pouvoir, de franchir un nouveau cap répressif.
« Vous avez 19 personnes devant vous et vous n’avez que 26 yeux qui vous regardent.
Le pouvoir a eu beau chercher à créer un climat de peur à la veille du 1er mai, la journée d’hier a été marquée par une profonde mobilisation, avec pour la première fois, à cette échelle, la convergence entre les militants syndicaux, du mouvement social, des partis politiques, et
L’acte 22 des Gilets jaunes, qui s’est tenu le samedi 13 avril, s’est déroulé dans plusieurs villes sous le signe de la lutte contre la répression et la criminalisation des manifestantEs.
Le rapport que Jacques Toubon, Défenseur des droits, vient d’envoyer au procureur de Paris, dénonce le profilage délibérément raciste d’interventions policières à Paris avec des « ordres et consignes discriminatoires », et met en cause la préfecture.
Il aura fallu près d’une semaine pour que le procureur de Nice soit contraint de reconnaître, à la lumière des vidéos, la responsabilité de la police dans la chute de Geneviève Legay.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à répression policière