répression policière

De Minneapolis à Paris, la crise sanitaire a accéléré la restriction des libertés, aggravé la stigmatisation des pauvres et libéré les énergies nauséabondes de la xénophobie et du racisme.

À l’initiative du collectif Vies Volées et du comité Adama, les collectifs des familles de victimes des violences policières ont lancé un appel à une marche contre les violences policières le 14 mars prochain.
Les manifestations se suivent, et les violences policières se poursuivent.
La question de la gouvernance autoritaire est aujourd’hui une question qui se pose à l’ensemble du mouvement ouvrier, victime collectivement de la répression tous azimuts qui ne cesse de se déployer, avec une accélération notable depuis le mouvement des Gilets jaunes.
Pour la troisième journée consécutive, des épreuves du « bac Blanquer » ont été annulées dans l’agglomération grenobloise. Après les lycées Bergès et Eaux-Claires, c’est à Meylan que les enseignant.es grévistes et les élèves déterminé.es ont réussi à faire annuler les épreuves.
« Pour nous, ça ne change rien puisque la GLI est remplacée par la GM2L » : c’est ainsi qu’a réagi un CRS, cité par l’AFP, suite à l’annonce par Christophe Castaner du retrait « immédiat » des grenades GLI-F4.
Cinq militantEs ruthénoisEs, un syndicaliste FSU, deux de l’Union Syndicale Solidaires (dont le secrétaire départemental), un Gilet jaune et un camarade du NPA ont eu la surprise d’être convoquéEs pour « entrave avec menace à la liberté du travail » après le blocage (avec des grévistes,
Les manifestations se suivent, et les violences policières se poursuivent.
L’interpellation du journaliste Taha Bouhafs, lors du désormais célèbre épisode du Théâtre des Bouffes du Nord, a une fois de plus jeté une lumière crue sur la façon dont le pouvoir considère, et (mal)traite les journalistes… lorsqu’ils et elles font leur métier.  
Ambiance grave et déterminée pour la quatrième marche des mutiléEs pour l’exemple, qui s’est tenue à Montpellier le dimanche 12 janvier qui a réuni un millier de personnes.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à répression policière