répression policière

Trois ans après l’assassinat d’Adama Traoré, 24 ans, la famille et le Comité organisent à Beaumont-sur-Oise une nouvelle marche pour que la vérité et la justice lui soient enfin rendue, et pour riposter à l’autoritarisme.

C’était mercredi 27 septembre, matin du dernier jour du procès à Paris. Et la procureure est allée saluer les flics et leurs avocats. Tout un symbole…
Entretien.Loïc, de la compagnie Jolie Môme, a répondu à nos questions à l’occasion de son procès, suite à une plainte déposée par le Medef, prévu le 11 septembre prochain et finalement reporté. 
Adama Traoré aurait eu 25 ans ce 19 juillet. Mais il a été tué par des gendarmes le jour de ses 24 ans. C’était il y a un an à Beaumont-sur-Oise.
 Après la fermeture de l’usine d’Aulnay et l’arrivée de nouveaux capitaux en provenance notamment de l’État, le groupe automobile PSA renoue massivement avec les profits… et avec ses vieilles méthodes. 
Le 13 juin, l’Élysée a enfin reconnu officiellement l’inutilité de l’état d’urgence dans la prévention des actes terroristes, mais quelques jours plus tard, le 22 juin, lors de la réunion du conseil des ministres, le ministre de l’Intérieur a pourtant présenté la 6e prolongation de
A quelques jours d’intervalles, il s’est passé à Rennes deux événements d’une extrême gravité, qui ne devraient pas laisser indifférents tous ceux que préoccupe l’état des libertés publiques sur le territoire français.
Le 27 avril dernier, au cours d’une manifestation « Ni Le Pen ni Macron » regroupant près de 2 000 personnes, un motard de la police a sorti son arme et braqué la foule...
Le mercredi 31 mai, Amnesty a publié un rapport sur les conséquences de l’état d’urgence concernant le droit de manifester.
L’intronisation du nouveau monarque républicain a été l’occasion de nouvelles et nombreuses atteintes aux libertés publiques.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à répression policière