répression policière

Les gouvernants européens et américains, chauvins de l’Est et de l’Ouest, se rejoignent pour mener la même politique xénophobe et raciste.

Pas une semaine ne se passe sans nouveaux témoignages et nouvelles images de violences policières commises, notamment, dans le cadre des manifestations des Gilets jaunes.
Ici, les affiches du nouveau film de Netflix sont partout sur les murs : « Paris est à nous ». D’autres affiches ont commencé à se multiplier, ainsi que des stickers, avec la date du 16 mars. Celles-ci appellent à la Marche des solidarités.
Le moindre tag ou affiche sur la permanence d’un député de la majorité présidentielle donne lieu à des torrents de commentaires sur l’offense qui serait faite à la République.
Deux jeunes du quartier Mistral de Grenoble, Adem 17 ans, en terminale au lycée des Eaux-Claires et Fathi, 19 ans, commerçant, ont trouvé la mort dans la nuit du samedi 2 mars.
Le 21 mars est traditionnellement la journée internationale de lutte contre le racisme. Cette année l’appel à se mobiliser est lancé pour le 16 mars, le 21 ne tombant pas un samedi. 
Samedi 23 février, lors de l’Acte 15 des Gilets jaunes, des milliers de manifestantEs se sont de nouveaux retrouvéEs à Toulouse.
La semaine dernière le Parlement européen condamnait à une très forte majorité « le recours disproportionné à la force sur les manifestants ».
Le tribunal de Nice a acquitté ce jeudi 15 février Cédric Herrou qui était poursuivi par le préfet des Alpes Maritimes pour injure publique.Le Préfet des Alpes Maritimes avait déposé plainte pour les propos tenus par Cédric Herrou sur sa page Facebook les 12 et 13 juin 2017 :

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à répression policière