répression policière

L’intronisation du nouveau monarque républicain a été l’occasion de nouvelles et nombreuses atteintes aux libertés publiques.

Les statistiques de police de différents États montrent sans surprise un niveau de violence nettement plus faible dans ceux où les policiers ne portent pas d’arme.
Dans les mouvements sociaux qui se sont succédé, de Sivens à la COP21 en passant par la lutte de Notre-Dame-des-Landes, dans toutes les manifestations contre la loi travail, mais aussi dans les quartiers populaires ou la chasse aux migrantEs, la police a été particulièrement mobilisée...
Dans la continuité de Sarkozy, Hollande a fait beaucoup contre les libertés et les droits, en particulier ceux des étrangerEs, des femmes, des jeunes et des militantEs par le renforcement de l’exécutif et de la justice de classe, grâce à l’adoption de lois sécuritaires et à l’instauration d’u
La justice et la police telles que nous les connaissons doivent être révolutionnées au même titre que nous voulons révolutionner la société et abattre le système capitaliste !
La présidence Hollande a permis une poussée généralisée de l’arbitraire au profit de l’exécutif, du ministère de l’Intérieur, des préfets, cela au détriment de la justice.Le pouvoir de l’exécutif renforcé au détriment de celui de la justice
Jeudi 30 mars, le NPA 36 animait un débat avec Julien Salingue.
Moins de deux semaines après la forte mobilisation du 19 mars pour la Marche pour la justice et la dignité, deux nouveaux crimes viennent alourdir le sombre palmarès des tueurs en uniforme.
Ils étaient venus nombreux à la Marche pour la justice et la dignité du 19 mars, pour manifester leur colère.
C’est un grand traumatisme pour les dizaines d’adolescents mineurs qui ont fait l’expérience d’une garde à vue prolongée et musclée !

Pages

S'abonner à répression policière