répression

De Rugy à la tribune officielle, les Gilets Jaunes en garde à vue... Voici un résumé de cette matinée du 14 juillet et de l’action de ce gouvernement depuis 8 mois.

Les 24 et 26 juin, le tribunal de grande instance de Strasbourg a examiné 2 affaires relatives aux actions menées contre le Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO, voir nos précédents articles sur le sujet).
Le 26 juin dernier, deux députés LR et LREM, sur la même longueur d’ondes, ont rendu public un rapport sur la « radicalisation dans les services publics ».
Cinq ans après la lutte internationale menée par Sonia Jebali et ses camarades de l’usine Latelec pour l’amélioration de leur condition de travail et contre la féroce répression antisyndicale menée par cette filiale de Latécoère cliente de Airbus et de Dassault Aviation, Sonia est à nouveau en gr
Le jeudi 20 juin, le tribunal correctionnel de Nîmes avait à juger six Gilets jaunes pour leur participation à ce mouvement social. Ce véritable acharnement judiciaire vise à réprimer les manifestantEs en les poursuivant pour des motifs le plus souvent sans aucun fondement.
La semaine dernière, avec l’interpellation et la garde à vue de Gaël Quirante, La Poste a tenté de tétaniser les grévistes et de décapiter le syndicat SUD Poste 92. Les rassemblements du week-end, la solidarité qui s’est largement exprimée, a totalement déjoué cette manœuvre.
Le Comité contre la répression et pour les libertés publiques composé de plus de 40 organisations syndicales, associatives et politiques dénonce l'acharnement contre les militantes et militants syndicalistes.
Dimanche 16 juin, aux environs de 6 heures du matin, notre camarade Gaël Quirante, membre de la direction du NPA et secrétaire départemental de Sud Poste 92, a été arrêté chez lui par la police et placé en garde à vue.
Lundi 17 juin, en pleine audience au tribunal, l’ancien président égyptien Mohammed Morsi, emprisonné depuis l’été 2013, s’effondre.
Vendredi 14 juin, en réponse à la rupture brutale des négociations par la direction, les grévistes et leurs soutiens ont occupé le siège national de La Poste.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à répression