répression

Depuis hier soir, le journaliste Taha Bouhafs est détenu par la police. D’abord placé en garde-à-vue, il vient d’être déféré au tribunal porte de Clichy pour « participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations ».

À travers notre camarade, c’est tout le mouvement des Gilets jaunes qui est attaqué : le bouc émissaire idéal a en effet été trouvé d’une façon bien commode, par la police locale, le parquet de Nîmes et le pouvoir politique en la personne de notre servile préfet.
Notre camarade Yann Le Merrer définitivement révoqué de La Poste et de la fonction publique.
Mardi 7 janvier, le syndicat Sud-Éducation révélait des échanges mails, datés de 2018, démontrant sans ambiguïté qu’une « liste noire » des personnels grévistes avait été établie au sein de l’université Jean-Jaurès (Mirail) à Toulouse. 
A Valence, en marge de la manifestation d'aujourd'hui contre la réforme des retraites qui a rassemblé entre 7000 et 10000 personnes, cinq personnes dont un camarade du NPA ont été arrêtés. Ils/elle sont actuellement au commissariat.
Omar Radi, journaliste marocain, a été mis en détention jeudi dernier pour un tweet datant du mois d’avril, dans lequel il dénonçait une décision de justice à l’encontre des animateurs du Hirak du Rif, condamnés pour certains à 20 de prison.
Omar Radi, journaliste marocain, a été mis en détention jeudi dernier pour un tweet datant du mois d’avril, dans lequel il dénonçait une décision de justice à l’encontre des animateurs du Hirak du Rif, condamnés pour certains à 20 de prison.
Tardivement ( après 19 heures!) Roland est tout de même sorti jeudi 26/12 de la maison d'arrêt de Nîmes :  un comité d'accueil encore fourni, qui a attendu plusieurs heures dans le froid, était encore là!
Le jeudi 19 décembre nous étions près de 200, devant le commissariat de Kemper, à soutenir notre camarades Natacha, infirmière à l’EPSM Gourmelen et militante de Sud Santé sociaux. 
Mercredi 18 décembre avait lieu, au tribunal de Nanterre, le procès de Gaël Quirante, syndicaliste à La Poste dans les Hauts-de-Seine (92) et membre de la direction du NPA. Gaël était accusé par des cadres de La Poste de « vol avec violence » et « violences ».

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à répression