répression

À Metz, la journée du 17 mars 2016 avait été marquée à l’université par un long débat sur la loi travail et un travail d’organisation de la lutte...

Mardi 14 février, 19 étudiantEs investissaient pacifiquement la présidence de l’université de Besançon pour s’opposer au vote sur la sélection à l’université.
Parmi les centaines de procédures judiciaires en cours contre des militantEs et manifestantEs anti-loi travail, il y en a deux un peu particulières, puisqu’intentées directement par le patron du gouvernement, le Medef !
Lundi 9 janvier était organisé au siège de New Look à Paris dans le 13e un rassemblement de soutien à Moussa, délégué du personnel dans cette enseigne d’habillement.
« Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». La preuve par Amiens.
Il y a un an, deux dirigeants d’Air France perdaient leur chemise alors qu’ils s’enfuyaient du siège de la compagnie devant  plus de deux mille salariés en colère. L’image a fait le tour du pays et bien au-delà. Elle est devenue le symbole de la colère ouvrière…
Par Ugo Palheta, publié par Contretemps. Le renforcement des tendances autoritaires dans les sociétés capitalistes avancées constitue assurément l’un des faits politiques majeurs de notre temps.
Des jeunes, scolarisés ou pas, des militantEs, des salariéEs simplement venus manifester… On compte plus de 200 poursuites et procès contre celles et ceux qui se sont mobilisés ces derniers mois contre la loi travail, y compris sur des accusations les plus délirantes comme celle, pour un stre
Les huit de Goodyear comparaissaient pour « arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de plusieurs personnes, suivis de libération avant le septième jour et de violences, faits commis en réunion », passibles de dix ans d’emprisonnement.
Les 19 et 20 octobre avait lieu le procès en appel des syndicalistes de Goodyear.

Pages

S'abonner à répression