répression

Le samedi 14 avril avait pourtant bien débuté. À 14h30 une manifestation à l’appel de l’intersyndicale, des cheminotEs et des étudiantEs, rassemble pas moins de 5000 personnes.

Comme ils l’avaient annoncé, les postierEs du 92 n’ont pas arrêté leur mobilisation contre le licenciement de Gaël le jour de l’officialisation du licenciement de notre camarade par la direction de La Poste.
Entretien. Le samedi 24 mars, notre camarade Gaël Quirante, secrétaire départemental de Sud Poste dans les Hauts-de-Seine (92), recevait un courrier recommandé lui signifiant que Muriel Pénicaud, ministre du Travail, autorisait son licenciem
Par un courrier recommandé en date du 20 mars, la Ministre du Travail autorise La Poste à licencier Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD Poste 92 et membre de la direction du NPA.
Le NPA dénonce l'attaque ignoble et lâche subie par les occupantEs de l’amphithéâtre de la fac de droit de Montpellier, occupation votée en Assemblée générale interprofessionnelle et intersyndicale qui s’est tenue après la mobilisation réussie du 22 mars.
Communiqué du NPA Jeunes (suivi d'un communiqué unitaire). L’université du Mirail, à Toulouse, est mobilisée depuis plus de trois mois contre les attaques du gouvernement et la fusion des universités toulousaines.
Ce mercredi 14 mars, notre camarade Marielle Franco, élue municipale du PSOL dans la ville de Rio, a été assassinée ainsi que le chauffeur de la voiture dans laquelle elle se trouvait. 
Dans les 7 prochains jours, d’ici le 20 mars, la ministre du Travail Muriel Pénicaud rendra un avis qui pourrait être le licenciement, bien que l’inspection du travail réitère son refus du licenciement (voir l’Anticapitaliste n°417).
Du 6 au 15 mars, la direction de Geodis au port de Gennevilliers a convoqué 11 délégués CGT à des entretiens préalables avant « sanctions pouvant aller jusqu’au licenciement ». L’un d’eux subit depuis le 22 février une mise à pied conservatoire.
Mardi 6 février, notre camarade Salim comparaissait devant la 33e chambre du TGI de Paris pour « violence avec arme par destination ». Chronique d’une tartufferie judiciaire.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à répression