protectionnisme

Professeur d’histoire contemporaine à l’université Rennes 2, Gilles Richard est l’auteur d’une Histoire des droites en France de 1815 à nos jours, parue en 2017 chez Perrin. Nous lui avons demandé son point de vue sur l’éclatement et les divisions actuelles à droite.

Le 3 octobre, Olivier Besancenot et François Ruffin étaient invités par le collectif Le temps des lilas pour discuter du protectionnisme.
Désormais, ce sera « America First » (l’Amérique d’abord), a clamé Donald Trump lors de son discours d’investiture du 20 janvier.
Petit tour d'horizon des questions protectionnistes dans les programmes des différents candidats à l'élection présidentielle...
Dans les jours qui ont suivi son entrée en fonction, Trump a dénoncé des investissements prévus par Ford, General Motors et Toyota au Mexique, menaçant en particulier d’une taxe de 35 % toute voiture fabriquée à l’extérieur, puis vendue aux États-Unis.
Face aux chutes de revenus et aux faillites, quelles réponses ?
« À compter de ce jour, une nouvelle vision gouvernera notre nation : seulement l’Amérique d’abord », déclarait Donald Trump le 20 janvier, jour de son investiture...
En matière d’échanges internationaux, les États capitalistes n’ont pas de doctrine fixe.
Fondamentalement, ce qui pèse avant tout sur l’emploi, c’est la course effrénée du capital aux gains de productivité et au profit dans un contexte où la demande est déprimée par la compression des salaires.
Mettre en avant les échanges internationaux comme explication principale au chômage en France est une stupidité ou une escroquerie politique.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à protectionnisme