prison

Entretien. Une semaine après sa libération, au terme de 13 mois d’emprisonnement, nous nous sommes entretenus avec notre camarade Salah Hamouri.

Comment vas-tu, une semaine après avoir quitté la prison ? 

Aux sources de l’oppression juridique et judiciaire des PalestinienEs1.
Les luttes anticoloniales, anti-racistes et anti-apartheid ont toujours été confrontées à des politiques d’enfermement de masse.
Les chiffres viennent de tomber, la France emprisonne de plus en plus. Depuis 2007, chaque année, la population carcérale augmente de plus de 1000 personnes pour atteindre aujourd’hui plus de 70 000 personnes.
Depuis plus de 48h, des jeunes du quartier du Mirail à Toulouse s’affrontent à la Police. Les raisons de la révolte avancées dans la presse seraient liées à l’interpellation d’une femme voilée et à la mort d’un détenu de la prison de Seysses.
Le jeudi 11 janvier, un détenu, condamné pour acte terroriste, a agressé 3 surveillants de la prison de Vendin-le-Vieil. Cette agression, survenue dans un contexte de ras-le-bol profond des personnels, a suscité des mobilisations dans deux tiers des établissements pénitentiaires.
6742 : c’est le nombre de PalestinienEs, originaires de Gaza et de Cisjordanie, qui ont été arrêtés et détenus par Israël, au cours de la seule année 2017.
Israël, « la seule démocratie au Proche-Orient », vient de nous administrer une nouvelle preuve de sa détermination à interdire l’entrée sur son territoire à toute personne, association, parti politique, s’opposant, même pacifiquement, à sa politique coloniale. 
De Barbara Balzerani, Éditions Cambourakis, 135 p., 18 euros. 
 El Marginal Série argentine de Sebastián Ortega.  Avec Martina Gusman, Juan Minujin et Claudio Rissi

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à prison