précarité

Les bourses qui ne dépassent pas quelques centaines d’euros et souvent versées en retard ; les logements en quantité insuffisante, exigus et parfois insalubres

Pas de quoi plastronner pour Xavier Bertrand, le ministre du travail. Il faut des loupes déformantes pour voir dans les chiffres des demandeurs d'emploi publié pour le mois de mars « un signal fort de sortie de crise ».
Mercredi 13 avril, les chômeurs et précaires se sont invités au siège de L’Oréal, à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) avec le Mouvement national des chômeurs et précaires (MNCP), sous le slogan « Partageons les richesses et le travail, parce que nous le valons bien ».
La direction de l'Ecole normale supérieure a fait procéder, ce matin, à l'évacuation des locaux administratifs par la Préfecture de police, suite à un feu vert donné par le tribunal administratif, en date du 9 avril.
Depuis cinq mois, des travailleurSEs de l’École normale supérieure (Paris) luttent, avec des élèves et étudiantEs, pour l’amélioration de leurs conditions de travail et la titularisation ou au moins le passage en CDI des précaires.
L’accord Tron sur les non-titulaires de la fonction publique a suscité de nombreuses discussions et remous dans la CGT avant et après la signature par les fédérations CGT concernées.
Alors que les territoriaux ou l’Unsen se sont déclarés opposés à l’accord Tron sur les non-titulaires, la fédération d’État CGT, l’UGFF et la fédé santé ont emporté la signature de la CGT.
Le personnel d’une municipalité, c’est un peu la classe ouvrière en miniature : des métiers et des profils très divers, bibliothécaires, agents de voirie, jardiniers, dames de service des écoles, personnel administratif...
La Fonction publique, qu'elle soit d'Etat, territoriale ou hospitalière, utilise 1 million d'emplois précaires dont 67 % sont des femmes.
CDD, vacataires, contractuels, les noms changent mais la réalité est la même : pas de garantie d'emploi, avenir incertain, inégalité salariale.
À l’appel de « génération fauchée », mouvement contre la précarité né sur Facebook, environ 300 000 manifestantEs sont descenduEs dans les rues portugaises, samedi 12 mars, pour protester contre la crise, le chômage et les plans d’austérité.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à précarité