précarité

En matière d’exploitation et d’instabilité au travail, la difficile situation des professeurEs de l’enseignement privé hors contrat est mal connue.

Annoncée en juillet par François Hollande et ouverte le lundi 10 décembre, la « conférence de lutte contre la pauvreté » a réuni plusieurs ministres et de nombreuses associations.
Une centaine de personnes se sont rassemblées, à l'appel d'associations comme le MNCP ou le DAL, lundi après-midi près du palais d'Iéna à Paris où se tenait la conférence contre la pauvreté et l'exclusion pour réclamer davantage de solidarité avec les précaires, a constaté un journaliste de l'AFP
La jeunesse était affichée comme la priorité du gouvernement durant la campagne électorale. Après que l’emploi des jeunes a «été une question centrale lors de la Grande Conférence sociale des 9 et 10 juillet derniers», le gouvernement lance...
Sous couvert de lutte contre le chômage, le gouvernement prépare de nouvelles attaques contre les droits des salariéEs et le temps de travail.
Après la publication des chiffres officiels du chômage qui marquent une envolée inédite depuis dix ans, Sarkozy s’est cru obligé d’intervenir sur le sujet. Mais ses mesures ne peuvent qu’aggraver la situation.
La manifestation annuelle des chômeurs, traditionnellement début décembre, a été avancée cette année au 8 octobre par les organisations de chômeurs (AC !, Apeis, MNCP, Stop Précarité, L’Appel et la Pioche, Actuchômage).
Les emplois de vie scolaire (EVS), ce sont ces « contrats aidés » qui sont arrivés dans les écoles, puis dans les collèges et lycées, d’abord pour faire de l’administration, puis pour l’accompagnement des élèves handicapés.
Cette année, l’École normale supérieure de Paris a été secouée par un conflit social long et combatif, impliquant élèves, étudiantEs et travailleurEs du ménage et de la restauration, contre la précarité et les conditions de travail.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à précarité